top of page
  • Photo du rédacteurChristian B.

Géorgie - Carnet de voyage - De Akhaltsikhe à Kutaisi #2

Dernière mise à jour : 17 oct. 2023

Vendredi 21 juillet Au menu du jour 231 km : Akhaltsikhe →Tchiatura → Katskhi → Kutaisi

Kutaisi, seconde ville du pays, où nous arrivons en fin d’après-midi, est une étape agréable sur la longue route qui mène à Mestia, dans les montagnes de Svanétie ( Grand Caucase ), où nous serons dans deux jours nous partons à la découverte de la cité.


Relativement petit et se découvrant tranquillement en flânant dans ses rues, le centre historique est situé tout autour d’une immense place principale où trône une belle et grosse fontaine dorée.


D’un côté, on trouve un quartier plutôt chic aux rues pavées bordées de bâtiments en pierre avec de nombreux commerces et cafés chics.


De l’autre, un quartier plus simple avec de nombreux stands de rues, des petites échoppes et le grand marché de la ville.


Sans surprise, dans le parc central qui accumule la fraîcheur sous ses grands arbres des papis aiguisent leur habileté au backgammon, des cigales chantent, des enfants tournent autour de la fontaine … c’est la dolce vita à la géorgienne.


Deux minuscules téléphériques rouge et jaune datant de l’époque soviétique ( années 1950 ) franchissent la rivière Rioni, pour rejoindre une colline au-dessus de la ville où se trouve le Besik Gabashvili Amusement Park, un grand parc avec de nombreuses attractions.


De là, en une vingtaine de minutes nous rejoignons la cathédrale de Bagrati.


Bâtie sur la colline Uk'imerioni et dominant la ville, la cathédrale, également appelée la « cathédrale de la Dormition de la Vierge », est un lieu saint dont la construction fut ordonnée par Bagrat III, le premier roi de la Géorgie, qui a donné son nom à l’édifice.


Son édification débuta durant le dernier quart du X° siècle, pour s’achever au début du XI° siècle faisant de ce chef-d'œuvre le symbole de l’âge d’or de l'architecture médiévale géorgienne.


Bagrati était, au Moyen-âge, l’une des trois cathédrales majeures du pays, accueillant même le couronnement de David le Reconstructeur. Détruite à plusieurs reprises, la cathédrale représentait un enjeu majeur pour les Géorgiens, notamment parce qu’elle était la plus haute cathédrale de Géorgie ( 57 mètres ) jusqu’à sa destruction au XVII° siècle.


Au début du XX° siècle, la bâtisse a fait l’objet de plusieurs phases successives de restauration mais il a fallu attendre le 16 septembre 2012 pour que la cathédrale soit retrouve sa splendeur.


Les couleurs de l’édifice sont symboliques : le bleu azur évoque le Royaume du Seigneur, le vert émeraude symbolise le paradis et la résurrection. La décoration intérieure est marquée par diverses icônes contemporaines, comme celle représentant la Dormition de la Vierge.


Restée longtemps en ruines, c'est un chef-d'œuvre de l'architecture médiévale géorgienne. Aujourd’hui, véritable emblème de la cité de Kutaisi, ce joyau antique attire beaucoup de pèlerins et touristes, elle est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


104 vues18 commentaires

Posts récents

Voir tout
bottom of page