top of page
  • Photo du rédacteurChristian B.

Géorgie - Carnet de voyage - De Stepansminda à Gori #2

Dernière mise à jour : 11 oct. 2023

Mercredi 19 juillet Au menu du jour 185 km : Stepansminda → Sno → Mtskheta → Gori

16h30, nous arrivons à Gori, ville de naissance du petit père des peuples, Joseph Djougachvili, dit Staline. Le dictateur soviétique est à la fois une gloire locale et une extraordinaire attraction touristique.




Proche de la maison où il a grandi ( on la visite aussi ), la vie du leader soviétique est retracée depuis sa jeune enfance et on peut y voir ses premiers poèmes, ses incarcérations et rebellions, ses échanges avec Lénine, les cadeaux reçus du monde entier, une reconstruction de son bureau au Kremlin avec ses pipes, lunettes, cigares, règle à calcul et de nombreux objets personnels.


Une petite salle a été dédiée aux purges et aux Goulags et les guides du musée se feront un plaisir de le dépeindre uniquement de manière positive mais je ne me suis guère arrêté dans cette sinistre reconstitution.


Dans le parc attenant, l’une des dernières statues de Staline et son wagon personnel ( il comporte même une baignoire ) dans lequel Staline s’était rendu à Yalta en 1945 et on le parcoure d’une porte à l’autre sous la conduite d’une guide.


Le musée, ouvert en 1957, est le plus visité du pays. En 2019, avant l’épidémie de Covid-19, il a attiré plus de 175 000 visiteurs de tous horizons ! Malheureusement textes en géorgien ou en russe, quelques fois mais très rarement en anglais. À la boutique cadeaux, parmi d'autres objet, des tee-shirts avec son portrait. Je n'ai pas acheté !


Avant d’aller diner, nous faisons une balade à la forteresse dressée sur une colline rocheuse qui domine la ville.


Construit dès le premier siècle avant notre ère ( son aspect actuel date du XVIII° siècle ), le fort de Gori, autrefois puissant, a perdu de sa fascination, son intérieur n'a jamais été rénové et les murs écroulés n'ont pas été reconstruits.


En se promenant dans ses vénérables murs, on peut se faire une idée de la force d'antan et, avec un peu d'imagination, on entend encore aujourd'hui le bruit des combats entre les peuples.

La plupart des visiteurs entreprennent cependant l'ascension du fort pour profiter d'une vue panoramique de rêve sur la ville dorée par le soleil couchant et les plaines vert foncé qui s'étendent au-delà.


Plus d’infos sur Staline



→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format




83 vues13 commentaires

Posts récents

Voir tout

13 Comments


Chantal Le Cabec
Oct 13, 2023

J'avais laissé un commentaire sur cette visite, mais sans que j'en connaisse la raison, celui-ci a été effacé. Peu importe, je ne vais pas m'attarder sur Staline. Même si on n'est pas d'accord, c'est toujours instructif d'en savoir un peu plus sur sa vie. Bises. Ch

Like

claire-cerise
claire-cerise
Oct 12, 2023

Kikou Xtian, On ne peut qu'être choqué de voir le nombre de visiteurs pour ce Musée consacré à ce soit disant petit père des peuples ! Il faudrait le boycotter au contraire !! GBizhous !

Like

Gigi Argaud
Gigi Argaud
Oct 11, 2023

Staline n'étant pas "ma tasse de thé" j'ai parcouru le tout ! Je m'étonne sans cesse que les dictateurs ont toujours des partisans! On leur fait de superbes biographies! Quant je pense à Staline, j'en ai la nausée!

Je t'embrasse

Gigi

Like

Unknown member
Oct 10, 2023

Bonsoir Christian,

De grandes étapes mais de belles choses à découvir. Bonne soirée. Bisous. Huguette

Like

Giovinazzo Hélène
Giovinazzo Hélène
Oct 10, 2023

Bonsoir Christian

Quel magnifique palais pour un dictateur qui a oppréssé les peuples , étonnant , il se servait en premier .......

Bonne soirée Christian

Bisous du sud Hélène


Like
bottom of page