• Christian B.

Islande - Dyrhólaey et Reynisfjara

Dernière mise à jour : 12 oct.

Après nous être fait mouiller devant la Seljalandsfoss et la Skogafoss, quelques-unes des cascades les plus emblématiques du pays, allant toujours vers l’est et peu avant d’arriver à la petite ville de Vik í Mýrdal, la route principale est quittée pour aller explorer le site de Dyrhólaey, un des plus beaux panoramas que propose le sud de l'Islande.


Ici, on se balade sur des falaises, formées par une éruption subaquatique il y a plusieurs dizaines de milliers d’années, en dominant la mer de 120 mètres de haut et en marchant sur des coulées de lave qui ont formé des arches et d’énormes rochers-îlots dans la mer.


Le temps passant les courants marins ont comblé la mer autour de Dyrhólaey, à l’origine une île, et celle-ci forme un promontoire caractérisé par la présence d'une arche volcanique de laquelle elle a tiré son nom, qui signifie ( île haute avec le passage d’une porte ), et où un phare a pris place en 1910.


L'arche en elle-même s'est creusée suite à l'érosion et c'est bien cette arche basaltique qui rend le cap si photogénique.


Au bas de la falaise, la plage de Reynisfjara, l’un des sites les plus visités d'Islande, est considérée comme la plus belle plage du pays - le National Geographic l'a même classée dans le top des plus belles plages du monde - une longue étendue de sable noir, s’étend jusqu’à l’horizon.


La plage est tout d'abord célèbre par la couleur noir brillant de son sable lequel a pour origine les multiples éruptions du volcan Katla situé à proximité ; ses galets restent très noirs ( et non gris ) car cette partie de l'Islande est particulièrement humide ce qui empêche le sable et les galets de totalement sécher.


Outre le noir si particulier de cette plage, ce qui la rend si belle est aussi le décor qui l'entoure : en effet, celle-ci est bordée à l'est par d'énormes stacks de basalte et d'aiguilles de lave qui sortent de l'eau : les Reynisdrangar, étonnantes colonnes basaltiques géométriques absolument magnifiques et particulièrement photogéniques ; on comprend que le site a servi au tournage de nombreux films et de séries ( Game of Throne, Star Trek, Star wars... ).


Ces pics rocheux qui sortent de la mer sont à l'origine de mythes et légendes : selon celles-ci, les Reynisdrangar seraient en fait les corps figés de trolls n’ayant pas réussi à échapper à la lumière mortelle du soleil. Plus vraisemblablement, elles sont les vestiges de morceaux de falaise de la montagne Reynisfjall juste à côté.


L'endroit est connu pour ses colonies de macareux-moine qui viennent en grand nombre mais les fulmars, mouettes, goélands et bien d'autres variétés d'oiseaux se retrouvent ici et, à notre passage, c’était les eiders qui s’étaient accaparés les plages.


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format



Article précédent Accueil Article suivant

105 vues18 commentaires

Posts récents

Voir tout