top of page
  • Christian B.

Islande – Face au volcan Fagradalsfjall

Dernière mise à jour : il y a 3 jours

Il n’est de belle aventure qui ne se termine et, après avoir vagabondé ici et là à travers l’Islande, demain avant l’aube, un vol Icelandair vers Genève me ramènera dans l’hexagone aussi la dernière journée consacrée à la péninsule de Reykjanès et son volcanisme, sera dense.


Située sur la dorsale médio-atlantique, la région est connue pour ses séismes à répétition parce qu’elle est constituée de plusieurs systèmes volcaniques - on parle d'ailleurs de la ceinture volcanique de Reykjanes - donc une région avec une activité sismique importante.


En effet, la faille qui sépare les plaques nord-américaine et eurasienne - la dorsale médio-atlantique - remonte à la surface dans la région de Krýsuvík à une trentaine de kilomètres au sud de Reykjavik et les champs de laves, fissures, solfatares, marmites de boue et autres sources chaudes y sont nombreuses.


Dès l'arrivée sur le parking de Krýsuvík, l'odeur de soufre est omniprésente et de plus en plus forte au fur et mesure qu'on s'approche des solfatares.


L'endroit est aménagé et des passerelles en bois permettent de faire le tour du site sans prendre le risque de poser son pied sur le sol, très chaud par endroit, un peu comme à Hverir ou encore à Geysir.


Plus tard et un peu plus à l’ouest, c’est le point fort de la journée avec la visite du Fagradalsfjall, un volcan entré en éruption le 19 mars 2021 au soir laquelle dura plus de 6 mois, une éruption particulièrement belle et peu dangereuse au milieu de la vallée perdue de Geldingadalur et à seulement quelques kilomètres de la petite ville de Grindavík.


Aucune éruption volcanique ne s'était pourtant produite depuis 815 ans sur la péninsule de Reykjanes lorsqu'un évent de fissure est apparu déclenchant une éruption.


L’éruption volcanique du Fagradalsfjall a donc rempli les vallées alentours à un rythme faible mais continu, puis après quelques soubresauts, elle s’est arrêtée le 18 septembre 2021.


Le volcan est vite devenu une attraction tant pour la population locale que pour les nombreux touristes étrangers faisant d’ailleurs le bonheur de quelques pilotes de drones.


Le volcan est officiellement considéré comme éteint depuis le 18 décembre 2021, le lieu assez spectaculaire permettant presque de toucher la coulée de lave de Geldingadalsgos, encore chaude et fumante par endroits…


Avec ce billet se termine ma série islandaise mais avant de tourner la page, il me faut remercier notre talentueux organisateur Joël Delmas pour le superbe programme de découvertes photographiques d’une partie de l’Islande qu’il nous a concocté. Si les journées étaient bien remplies, parfois même tard dans la nuit, la souplesse était de mise. Merci Joël pour ces moments de partage et pour nous avoir fait vivre de belles émotions.


→ Le 03 août 2022, un mois après notre passage, une nouvelle éruption volcanique a eu lieu juste à côté de la première et elle est observable depuis la vallée de Meradallir.


→ Plus d’infos sur les deux éruptions


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Je vous invite à regarder le montage audiovisuel ( 3,24 minutes ) ci-dessous.

Pour voir plus le survol du volcan



Article précédent Accueil Article suivant

91 vues19 commentaires

Posts récents

Voir tout
bottom of page