top of page
  • Christian B.

Islande – Flatey, l'île aux oiseaux et aux maisons colorées

Dernière mise à jour : 9 janv.

Entre les fjords de l’ouest et la péninsule de Snæfellsnes, dans le Breiðafjörður ( étymologiquement large fjord ) la petite île de Flatey est longue de deux kilomètres et large d’un kilomètre, il s’agit malgré tout de la plus grande île de l’ouest islandais et la seule qui soit habitée.


Pour revenir du Vestfirðir, il est possible d’emprunter la route 60, mais plus généralement, les visiteurs prennent le ferry, le gain de temps est important. Au départ de Brjánslækur, il rallie en effet plusieurs fois par jour Stykkishólmur dans la péninsule de Snæfellsnes, et Flatey est l’unique point d’escale au milieu du trajet.


Il est donc conseillé de partir par le ferry du matin et faire une halte sur l’île en attendant le bateau suivant tout en laissant sa voiture sur le premier bateau : on remet les clés avec son nom et le numéro d’immatriculation au responsable et le véhicule sera alors débarqué au port de Stykkishólmur où on le retrouvera.


Le soir, le deuxième passage du ferry permettra de continuer la traversée du Breidafjörður et on récupèrera alors ses clés au bureau d’information sur le bateau où il est indiqué où le véhicule est garé, ce que nous avons fait.


Depuis le quai du ferry, l'unique petite route, utilisée uniquement par des tracteurs agricoles, mène au village, typique et charmant avec sa trentaine de petites maisons colorées, typiquement scandinaves et parfaitement entretenues.


Ici, les habitants vivent principalement de la mer, de la pêche bien sûr, mais également de la cueillette des œufs d’oiseaux de mer. Toutefois, c’est le duvet des eiders qui est la source principale de l’activité économique à Flatey car l'avifaune y est particulièrement présente.


Au printemps, les eiders à duvet reviennent pour nidifier et c'est à la fin de cette nidification que se fait la récolte du duvet que les canards se sont arrachés eux même.


La chasse de l'eider est formellement interdite en Islande depuis deux siècles et durant la période de nidification du 15 mai au 15 juillet, l’extrémité est de l’île de Flatey est même interdite au public pour assurer leur tranquillité.


Outre le joli village coloré, le principal intérêt de l'île réside dans ses colonies d'oiseaux notamment les guillemots et les macareux moines.


On compte à Flatey pas moins de 20 espèces d'oiseaux comme le guillemot à miroir, la bécassine des marais, l’huîtrier pie, le fulmar boréal, la mouette tridactyle, le bruant des neiges et bien sûr la sterne arctique et donc l’eider.


On les observe à peu près partout sur la petite île mais c'est près des falaises de Lundaberg ( le point culminant de l'île à 16 m d'altitude ! ) qu'on a trouvé le meilleur spot.



→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Je vous invite à regarder le montage audiovisuel ( 5,58 minutes ) ci-dessous.



Article précédent Accueil Article suivant

90 vues15 commentaires

Posts récents

Voir tout
bottom of page