• Christian B.

La boucle des chalets de la Fullie

Mis à jour : mars 1


Il a fortement neigé depuis plusieurs jours et les routes sont difficiles en ce dimanche matin, aussi est-ce une balade assez proche de chez moi que j'ai proposée à Odile ma complice attitrée en me demandant d'ailleurs si nous pourrons aller bien loin car faire la trace en raquettes dans la neige profonde est un exercice certes passionnant mais qui peut aussi devenir assez rapidement fastidieux si la couche de neige est profonde.


Nous démarrons du petit parking du Couvent (1.050 m), aujourd'hui Maison du Patrimoine du Parc Naturel Régional des Bauges, au-dessus du village d'Aillon-le-Jeune.


La neige tombée cette nuit, une quinzaine de centimètres s'ajoutant aux couches précédentes, a recouvert une vieille trace qui reste cependant visible, elle sera plus ou moins aisée à emprunter dans ces conditions tout au long de notre parcours lequel commence par suivre une piste qui se faufile dans l'alpage puis dans la forêt jusqu'à atteindre le parking de Praz-Gelaz (1.196 m) utilisable en été.


Ensuite, c'est un sentier qui serait difficile à discerner tant il y a de la neige sans la présence de quelques balises et la vieille trace que nous continuons de suivre.


L'alpage de La Fullie dominé par les chalets du même nom est atteint après deux heures de marche et dix minutes plus tard nous y sommes (1.390 m.


Malgré les nuages qui recouvrent le secteur par moments, le panorama est magnifique sur les sommets qui nous entourent : le Mont Colombier derrière nous et en face le Trélod, l'Arcalod, le Pécloz et l'Arclusaz pour ne citer que les plus proches.


Nous faisons une courte pose pique-nique alors que nous sommes rejoints par plusieurs petits groupes de randonneurs montés depuis École.


Monter en hiver aux Chalets de la Fullie se fait plus souvent par le versant Aillon-le-Jeune mais plus rarement à partir d’École-en-Bauges (730 m), je l'avais écrit dans ce billet publié sur mon blog en janvier 2017, mais je me demande si, maintenant, ce n'est pas le contraire !


Et puisque la trace laissée par nos prédécesseurs de la veille reste encore assez visible, nous décidons de continuer notre boucle.


Après un passage en forêt, point haut de la balade du jour (1.437 m), l'itinéraire suivi nous fait passer par les chalets du Muret (1.378 m) plus ou moins en ruines au milieu d'un vaste alpage d'où la vue est belle sur le Mont Colombier qui domine.


Nous retrouvons plus bas, une piste forestière, qui nous fera passer au parking du Muret, utilisé en été.


À son extrémité, un sentier se faufile dans la forêt puis plus bas dans les alpages il nous fera rejoindre notre parcours de l'aller avant de retrouver notre point de départ.


Date 24/01/2021, départ 9 H 25, retour 14 H 20 temps 3 h 15 (plus arrêts), distance 8,4 km, difficulté T2, D+ / D- 438 m,

Carte IGN 1/25.000 3432 OT Massif des Bauges

Carte avec le parcours - détails techniques - fichier GPS [ clic ]

→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Je vous invite à regarder le montage audiovisuel (4,48 minutes) ci-dessous.


Article Précédent Accueil Article suivant



142 vues21 commentaires

Posts récents

Voir tout