• Christian B.

La boucle du lac du Branlay

Mis à jour : juil. 21


La météo toujours capricieuse annonçait encore des orages dès la fin de matinée incitant à une balade assez courte aussi est-ce une petite boucle dans le versant est du massif de la Lauzière que j'avais proposé à mes complices, une petite boucle sans difficulté à la découverte de jolis lacs et avec en arrière-plan un beau panorama sur les massifs du Mont-Blanc, du Beaufortain et de la Vanoise.


Nos véhicules laissés aux Lièches (1.711 m), un virage de l'étroite piste d'alpage qui mène au logis des Fées, nous suivons un sentier, souvent raide et envahi par la luxuriante végétation de ce printemps, qui remonte la combe de Bridan.


Le petit chamois que nous avons dérangé s'enfuit et nous poursuivons dans des pentes plus fortes.


Le lac du Branlay (2.027 m) est atteint une heure vingt plus tard.

Il est d'origine glaciaire et se remplit à la fonte des neiges puis, en cours de saison, il se vide lentement par perméabilité du socle morainique.


Nous ferons d'ailleurs la pose sur la moraine frontale particulièrement reconnaissable, une pose vite raccourcie car les nuages envahissent les sommets proches.


Après avoir jeté un œil sur le ciel qui devient menaçant, j'invite mes compagnons de balade à poursuivre la boucle en traversant de raides pentes pour atteindre le Grand Plan (2.127 m), un joli belvédère dominant la longue vallée de Celliers qui remonte vers le col de la Madeleine.


Du sommet du Grand Plan, la vue panoramique à 360° est grandiose.

Malgré les nuages un peu trop envahissants, la vue s'étend vers le Mont-Blanc au nord-est, sur les glaciers de la Vanoise vers l'est et, plus proches, les sommets surplombants la station de Valmorel (Crève-Tête, les Niélards et le Cheval Noir).


Nous continuons en accélérant malgré la raideur de la pente vers le lac de l'Arpettaz (1.950 m), quelques gouttes de pluie faisant craindre de grosses averses d'orage.


Ce lac de l'Arpettaz, quant à lui, est un réservoir artificiel, destiné à alimenter les troupeaux d'altitude.


Le ciel redevenu plus engageant, nous pouvons tranquillement entreprendre la descente vers notre point de départ en suivant le raide sentier qui part juste derrière le refuge de la Fée du Logis (1.839 m).

Date 27/06/2020, départ 7 H 40 retour 10 H 50 temps 2 h 15 (plus arrêts), distance 6,1 km, difficulté T2, D+ / D- 433 m,

Carte IGN 1/25.000 3433 ET Saint Jean de Maurienne / Saint François Longchamp

Carte avec le parcours - détails techniques - fichier GPS [clic]

→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format

Article Précédent Accueil Article suivant

#branlay, #grandplan, #arpettaz, #celliers, #lauziere, #savoie,


92 vues12 commentaires