• Christian B.

Le Crêt de l’Aigle au Semnoz par Les Trembles

Dernière mise à jour : 10 janv.


Il y a quelques jours, feuilletant – virtuellement – les topos de randonnées en montagne de la région, j’avais découvert un itinéraire presque inconnu pour monter au sommet du Semnoz, une belle occasion de grimper une nouvelle fois sur cette montagne chère aux Annéciens.


Ce Semnoz, une longue crête avec quatre sommets, le Crêt de l'Aigle (1 646 m), le Crêt de Châtillon (1 702 m), le Crêt de Tertère (1 622 m) et le Crêt de la Grande Danne (1 530 m), domine la ville d’Annecy et le lac éponyme d’une part, la plaine de l’Albanais d’autre part,


Avec ma cliente préférée, nous abandonnons notre véhicule sur un petit parking ( 1.340 m ) au-dessus du hameau des Trembles pour suivre une vague piste qui se faufile dans la forêt en remontant de rudes pentes.


L’auteur du topo conseille de se munir d’un GPS avec la trace de son parcours, conseil judicieux tant il est difficile de voir par où « ça passe ».


Vers 1.500 mètres d’altitude, le sentier disparaît et il faut grimper au mieux dans des pentes plutôt raides encombrées de gros blocs de rochers moussus avant de retrouver une cinquantaine de mètres plus haut une vague piste qui permet de rejoindre le bas de l’alpage des Vernettes ( 1.578 m ).



Le topo propose alors de monter « dret dans l’pentu » le long d’un remonte-pente, nous n’en ferons rien et suivrons la piste empierrée qui monte gentiment rejoindre celle qui va du Crêt de Chatillon aux chalets supérieurs de Gruffy ( 1.603 m ) sous le Crêt de l’Aigle ( 1.646 m ) lequel constitue le but de notre balade.


Ce Crêt de l’Aigle, que j’ai déjà foulé à plusieurs reprises, constitue un superbe belvédère sur une vaste étendue émergeant de la mer de nuages du Jura jusqu’aux Bauges et même plus loin alors que dans l’Est s’aperçoit le Mont-Blanc si souvent présent dans nos sorties.


La pause pique-nique se fera aux chalets des Vernettes que nous avons rejoints en descendant le long du remonte-pente dans les pentes soutenues dédaignées à la montée.


Puis, toujours en le longeant, nous avons gagné la route départementale et un petit quart d’heure de marche sur le goudron de la route départementale nous a fait rejoindre notre véhicule avant de retourner dans la plaine.



Date 24/11/2021, départ 9 h 10, retour 13 h 10, temps 2 h 30 ( plus arrêts ), distance 7,4 km, difficulté T2, D+ / D- 380 m.

Carte IGN 1/25.000 3431 OT LAC D'ANNECY

Carte avec le parcours - détails techniques - fichier GPS [ clic ]

→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Je vous invite à regarder le montage audiovisuel ( 3,56 minutes ) ci-dessous.



Article précédent Accueil Article suivant

98 vues19 commentaires

Posts récents

Voir tout