• Christian B.

Le Festival de l'Aïr

Mis à jour : juin 26


Fin décembre 2004, j’étais avec cinq amis au Niger pour fêter l’arrivée de la nouvelle année à l’occasion d’un trip autour du massif de l’Aïr - je l'ai écrit dans ce billet.


À l’atterrissage à Agadès, nous avions appris qu'un « Festival de l’Aïr » se tenait à plus de 200 kilomètres au nord d’Agadès, dans le nord du massif montagneux de l'Aïr et nous avions modifié notre programme en conséquence.


Les populations touarègues s'étaient données rendez-vous durant trois jours dans l’oasis d’Iferouane, pour célébrer, magnifier leur culture et leurs traditions.


Considérée comme le plus grand festival touareg, cette fête de l’Aïr attire les nomades d’une vaste région s’étendant de la Mauritanie au Niger, en passant par le Sud algérien et le Nord-Mali.


C'est un moment important d’échanges et de rencontres, un spectacle d’une beauté stupéfiante.



Au programme, de nombreuses compétitions comme le concours de la meilleure joueuse de tendé (un instrument à percussion traditionnel touareg utilisé habituellement par les femmes), celui du meilleur danseur ou encore des concours de tenues traditionnelles ou de beauté.


Ce festival était organisé par des touaregs pour des touaregs et nous y avons participé, seuls européens avec quelques membres d’une ONG.


Nous avons passé deux journées exceptionnelles avec une soirée de danses sur la grande place du village suivie le lendemain de courses de chameaux et à nouveau de danses.

Je vous invite à regarder le montage audiovisuel (4,44 minutes) ci-dessous.

Article Précédent Accueil Article suivant

#aïr, #iferouane, #agadez, #touareg, #montagnesbleues, #niger,