top of page
  • Photo du rédacteurChristian B.

Les bouquetins du Bargy

Dernière mise à jour : 2 mai 2023

L'épizootie de brucellose des bouquetins du massif du Bargy est une vieille histoire, douloureuse pour les éleveurs du secteur qui se souviennent de la contamination d’un cheptel bovin du Grand-Bornand en 2012, entraînant la destruction de toute sa production laitière et l’angoisse de toute la filière du reblochon au lait cru. Elle est douloureuse aussi pour les défenseurs de cet animal sauvage protégé, emblème des Alpes du Nord. Ils ont recensé 482 bouquetins abattus dans le massif depuis 2012, afin de lutter contre le risque de transmission de la bactérie aux nombreux troupeaux ovins et bovins.

Mais l'histoire recommence : le préfet de la Haute-Savoie demande une nouvelle dérogation à la protection des bouquetins pour trois ans ( 2020 - 2022 ) pour 150 animaux capturés, testés et abattus s’ils sont positifs, et pour la destruction de 60 autres animaux impossibles à capturer dans des zones inaccessibles. Une première campagne est prévue d’ici la fin du mois de juin. Une consultation publique a été ouverte jusqu’au 20 mai 2020 sur le site internet de la préfecture. Mais pour les opposants à cet arrêté, la décision finale du préfet ne fait aucun doute.


Ce texte est tiré de l'article mis en ligne sur le site de France Bleu Haute Savoie que je vous invite à lire dans son intégralité.


Edit 26 août 2020 :

Enfin une décision raisonnable rendue par le tribunal administratif de Grenoble à lire dans Le Dauphiné Libéré

Edit 17 oct. 2022

Sous la pression des éleveurs et élus locaux, le préfet de Haute-Savoie a interdit pendant 2 jours l’accès du public au Massif du Bargy pour faire procéder à la destruction de 75 bouquetins, alors que l’immense majorité est saine ! Plus d'infos















→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


124 vues16 commentaires

Posts récents

Voir tout

16 comentários


claire-cerise
claire-cerise
25 de ago. de 2020

Bonsoir Xtian, je viens d'aller voir le lien que tu nous donnes qui nous apprend la décision du tribunal. : "« des solutions plus efficaces existent », comme « la ségrégation spatiale des animaux » pour éviter des zones de pâturage communes entre cheptels d’éleveurs et bouquetins". Je suis bien contente de cette décision... qui rejoint ce que je suggérais dans mon premier commentaire. Solution qui me paraissait simple et évidente. Voilà une histoire qui se termine bien ! GBizhous !

Curtir

Christian B.
Christian B.
25 de ago. de 2020
Curtir

Joëlle LAPERRIERE
20 de ago. de 2020

Très belles rencontres dans un cadre magnifique, très beau souvenir....

Bises

Joëlle

Curtir

claire-cerise
claire-cerise
19 de ago. de 2020

Merci pour tes belles photos Xtian.. carrément de beaux portraits de ces animaux que je n'avais jamais vus ! Ils ont des cornes incroyables !! On ne peut pas les laisser tranquille dans leur environnement !? Il faudrait éviter déjà que les troupeaux aillent de leur côté si les bouquetins sont contagieux !! Ou leur mettre des masques... ! hi hi ! En revanche, il faudrait tuer les loups qui s'attaquent aux moutons ! GBizhous au Montagnard !!


Curtir

Chantal Le Cabec
19 de ago. de 2020

C'est vraiment désolant de devoir abattre de si beaux animaux, et qui semblent si paisibles! Mais comment s'y opposer, notre avis, contre celui des "gens au pouvoir", compte pour si peu de chose. Bises. Ch

Curtir
bottom of page