top of page
  • Photo du rédacteurChristian B.

Pontivy, la Napoléonnienne

Dernière mise à jour : 27 nov. 2023

À égale distance des côtes nord et sud de la Bretagne, de Rennes et de Brest, a été bâti le pays de Pontivy aux confins du pays bretonnant et du pays gallo.


La jolie ville de Pontivy valait bien que je m’y arrête quelques heures pour découvrir le château médiéval, les maisons à encorbellement de la vieille ville qui contrastent avec la rigueur des bâtiments napoléoniens devant lesquels je ne m'attarderai pas.


Construit par la puissante famille bretonne des Rohan au XV° siècle, on ne peut qu’être impressionnés par la silhouette massive du château fortifié de Pontivy.


Eglise de style gothique flamboyant du début du XVI° siècle, la basilique Notre-Dame de la Joie a été transformée à la fin du XVIII° siècle, grâce aux libéralités des Rohan, ainsi qu'à la fin du XIX° siècle.



À l'intérieur, le retable majeur, architecturé, en marbre et tuffeau, date de 1725. L'église est également ornée d'une série de statues de saints du XVI° au XIX° siècle, dont une partie proviendrait de l'ancien couvent des Récollets de Pontivy, aujourd'hui disparu.



Au pied des deux tours en poivrière du château, la balade dans les ruelles sinueuses de la vieille ville, autour de la place du Martray, est un enchantement.


Maisons à colombages et façades médiévales rappellent que la cité connut son heure de gloire grâce à la fabrique de cuirs et de toiles sur les rives du Blavet.


Quel étonnement de voir, jouxtant la ville médiévale, les avenues rectilignes et les façades néoclassiques de la période napoléonienne. Un contraste étonnant !


Pontivy fut en effet l’un des grands projets urbains de Napoléon avec La Roche-sur-Yon et clin d’œil amusant, la cité prendra même, le temps d’une décennie, le nom de Napoléonville, c’est dire…


→ Plus d’information sur le château des Rohan à Pontivy.


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


80 vues14 commentaires

Posts récents

Voir tout
bottom of page