• Christian B.

Split, la ville de Dioclétien

Mis à jour : mars 22


Nous voici revenus à Split où j'avais loué mon voilier et avant de quitter la Croatie, une visite de la ville s'imposait.

Split… c'est une ville de 3.000 habitants, insérée dans l’enceinte des restes d’un palais grandiose ayant appartenu à l’empereur Dioclétien (III° siècle av. J.-C.), qui y vécut les neuf dernières années de sa vie.


La richesse historique du centre-ville, construit autour du palais, dont beaucoup d'éléments épars sont très bien conservés, est remarquable.


C'est d'ailleurs le premier site urbain à avoir été classé sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco en 1979.


La ville est réellement superbe et notre visite commence par son bord de mer, une vraie passeggiata italienne implantée d'arbres, de terrasses ombragées dans une superbe crique encastrée dans les collines.


Nous nous perdons ensuite dans le dédale des rues, tout en nous imprégnant de l’ambiance qui émane de cette ville.


Prendre un café comme nous l'avons fait au milieu des ruines d'un ancien palais impérial avec un doux parfum de plantes vivaces et odorantes et par un temps de rêve, il faudrait être difficile pour ne pas apprécier ce moment.


Ce palais impérial était construit comme une luxueuse villa – demeure d’été - et d’un camp militaire (castrum), divisé en quatre parties par deux rues principales, la partie sud du Palais étant dans ce schéma prévue pour l’empereur, ses appartements et le cérémonial étatiques et religieux, alors que la partie nord était destinée à la garde impériale – l’armée, les serviteurs, comme dépôts et diverses autres fonctions.


Au cours des siècles, les habitants du Palais, et ensuite les citadins splitois ont adapté ces espaces pour leurs propres besoins, ainsi les édifices de l’intérieur et les murs extérieurs avec tours ont grandement modifié l’aspect d’origine...


La mer, le charme des ruelles, la jeunesse de la population, les infrastructures et l'histoire de Split sont autant de prétextes qui auraient dû nous inciter à passer plusieurs journées dans ce site unique, mais il fallait bien rentrer après deux semaines de vagabondage le long de la côte dalmate.



→ Les photos sont bien de 2005 et je n'y connaissais pas grand chose, merci pour votre indulgence.



→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format.


Article Précédent Accueil Article suivant

65 vues11 commentaires

Posts récents

Voir tout