top of page
  • Photo du rédacteurChristian B.

Un rendez-vous au lac de Peyre

Dernière mise à jour : 18 mars

Au cœur des Aravis°, le lac de Peyre est enserré entre la Pointe Blanche (2.438 m ) et la Pointe du Midi ( 2.364 m ), à un jet de flèche du Jalouvre ( 2.408 m ) qui domine fièrement la station du Chinaillon-Grand Bornand. Au départ du col de la Colombière ( 1.613 m ), y aller constitue la balade familiale par excellence qui enchante les plus jeunes.


Hormis deux courts passages sécurisés par des chaînes, l'itinéraire est sans difficulté si ce n’est peut-être la raideur du sentier pour rejoindre le lac dans son écrin de verdure entre des falaises rocheuses austères, alors que le sentier se faufile au milieu de gros blocs de rochers.


En toutes saisons la foule s'y presse et il convient, d'une part d'éviter de s'y rendre les fins de semaine et d'autre part, de partir tôt si on veut y trouver un minimum de solitude d'autant qu'il est alors possible d’observer la faune locale constituée par des marmottes et même des chamois...


Mais ce sont surtout les bouquetins ( qui pour une bonne part ont été massacrés de manière éhontée depuis 2012 en raison de l'incompétence d'un préfet face à une épidémie de brucellose qui a touché un troupeau de vaches laitières dans les Aravis ) qu'on est assuré de trouver si on est de bonne heure, plus tard ils s'éloignent pour aller se mettre à l'ombre et faire la sieste....


Après trente minutes de marche, on arrive au chalet de la Colombière au pied de la combe qu'on va remonter ; ensuite, le sentier serpente en zig-zag et se fait plus escarpé jusqu’à un replat herbeux.


Le lac n’est plus très loin, niché dans un creux.


Depuis l'une des bosses qui le surplombent, la vue sur le Mont-Blanc au-delà de la chaîne des Aravis est magnifique.


Nous avions rendez-vous avec les bouquetins et ils ont été ponctuels ! J'y reviendrai plus longuement dans mon prochain billet.


Pendant plus d'une heure, nous les avons regardés avec bonheur faisant moisson de photographies dans leurs diverses attitudes, abandonnant le projet initial de monter au col de Balafrasse ( 2.246 m ).


Et puis nous sommes redescendus vers la vallée croisant une cohorte de plusieurs centaines de promeneurs ! Pas sûr que les bouquetins les aient attendus...

° C'est inexact, le lac de Peyre et les sommets qui l'entourent se situent dans le massif des Bornes, donc sur la frontière ouest du massif des Aravis mais on situe mieux les Aravis, plus connues que les Bornes.

Date 07/07/2020, départ 7 h 05 retour 11 h 50 temps 2 h 25 ( plus arrêts ), distance 5,6 km, difficulté T2, D+ / D- 536 m, ( un passage câblé T3 )

Carte IGN 1/25.000 3430 ET La Clusaz - Grand-Bornand

Carte avec le parcours - détails techniques - fichier GPS [ clic ]

→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Je vous invite à regarder le montage audiovisuel ( 5,14 minutes ) ci-dessous.



15 Comments


bebert33
Sep 08, 2020

je l'avais déja vu mais sur le smartphone ? donc là je me régale encore et encore ! ces paysages sont si beaux !! et les bouquetins waouh et +++ merci pour tes photos et +++ belle semaine

Like

Gilbert Chabassol
Gilbert Chabassol
Aug 19, 2020

Encore un coin fabuleux de montagne où il fait bon randonner en été...quand il fait beau ! Et, que serait nos montagnes sans nos bouquetins et nos chamois... Gilbert

Like

Chantal Le Cabec
Aug 17, 2020

Une fois encore, tu nous offres un reportage magnifique sur cette belle région, avec des décors somptueux! Quant aux cornes de ces "messieurs" les bouquetins, elles sont extraordinaires, grandes, bien ciselées. C'est vraiment trop beau!!! Bise. Ch

Like

Giovinazzo Hélène
Giovinazzo Hélène
Aug 17, 2020

Bonjour Christian

Nous voici retourné dans nos montagnes à travers tes magnifiques photos , la vue sur le Mont Blanc à couper le souffle ! je ne suis jamais allée dans ces coins du moins en randonnée , quel bonheur ce doit-être !!

Bonne fin de journée Christian

Bisous Hélène

Like

canadian.attitude
canadian.attitude
Aug 17, 2020

Coucou "Cher Baroudeur"

Trop beau cette rando. oui, tu fais bien de partir de bonne heure. C'est ce que nous disent nos amis du Beaufortain. Il faut partir tôt cette année pour ne pas trouver trop de monde sur les sentiers.

Vous avez bien fait de rester à admirer et photographier les bouquetins. Quels beaux clichés ! Bravo ! tu deviens photographe animalier !

Bises de Haute Provence. (J'espère que tes yeux vont mieux )

Like
bottom of page