top of page
  • Photo du rédacteurChristian B.

Une vallée au cœur de la Vanoise

Dernière mise à jour : 26 mars

Dominée par le sommet du Grand Bec ( 3.399 m ), traversée par les eaux du Doron, habitée par les Gorzderés, la haute vallée du Doron prend sa source au pied de la Grande Casse ( 3.855 m ) pour arriver à Bozel où il change de nom en adoptant celui de Doron de Bozel avant de se jeter plus bas dans l’Isère à Moutiers, c’est une vallée unique dotée d’une végétation, d’une faune et d’une vie pastorale très caractéristiques.


Un sentier-découverte, longeant le Doron, a été aménagé en rive droite avec des tables de lecture expliquant l’évolution de la vallée et des hameaux dans son architecture et sa vie quotidienne autrefois.


En hiver, un autre sentier « raquettes » a été tracé en rive gauche et le suivre est des plus agréables car tout au long de la balade le paysage s’impose à nous, le vallon est dégagé et procure de belles échappées sur les deux versants montagneux.


Nous étions venus pour retrouver nos amis bouquetins qu’on observe souvent sur le versant adret par dizaines, profitant de ces versants sud ensoleillés et sans neige, pour trouver leur nourriture.


Ils n’ont pas été à notre rendez-vous pas plus que les chamois qui fréquentent aussi ces lieux mais la faune est restée présente avec le passage d’un magnifique gypaète malheureusement trop loin pour qu’on lui tire le portait.


Nous sommes passés devant le hameau de Friburge ( 1.511 m ), un tout petit hameau qui comptait autrefois tout juste 25 maisons et une école, il ne pouvait d’ailleurs guère se développer davantage car il est, à droite comme à gauche, coincé entre deux couloirs d'avalanches.


Il ne reste plus qu'une maison habitée à l'année par un couple, sculpteur sur bois, tenant boutique de ses réalisations.


Nous avons continué à remonter la vallée jusqu’au Laisonnay-d’en-Bas ( 1.557 m ) aux maisons couvertes d’un épais manteau neigeux habitées seulement à la belle saison.


Nous avons poursuivi notre chemin pour rejoindre 400 mètres plus loin Le Laisonnay-d’en-Haut ( 1.560 m ), charmant petit hameau de montagne à l’architecture traditionnelle, abandonné également l’hiver par ses habitants.


Il est dominé par l’impressionnante cascade du Py ; c’est là que nous avons vu notre gypaète passant et repassant pour nous narguer...


Pour revenir à notre point de départ, nous avons suivi une piste de ski de fond avant de traverser le Doron à Friburge et rejoindre notre véhicule en retrouvant le sentier-découverte des Gorzderés.


Date 21/03/2022, départ 9 h retour 12 h 55, temps 3 h 50 ( arrêts inclus ), distance 7,5 km, difficulté T1, D+ / D- 169 m,

Carte IGN 1/25.000 3534 OT Les 3 Vallées-Modane

Carte avec le parcours - détails techniques - fichier GPS ici [ clic ] ou là [ clic ]


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Je vous invite à regarder le montage audiovisuel ( 5,19 minutes ) ci-dessous.



149 vues18 commentaires

Posts récents

Voir tout

18 commenti


bebert33
13 dic 2022

un régal de revoir tes photos et paysages enneigés , et ta photo que j'ai mis à ma bannière plait beaucoup merci a+

Mi piace
Christian B.
Christian B.
13 dic 2022
Risposta a

Tant mieux si ma photo du lac de La Thuile (et du village du même nom) te plait.

Mi piace

Joëlle LAPERRIERE
18 apr 2022

Magnifique balade...

Bises

Joëlle

Mi piace

bebert33
18 apr 2022

bonjour Christian , ah oui tes photos et paysages enneigés en plein écran sont magnifiques +++++++++++++ !

moi je me régale +++ et les vues du ciel comme tu le fais waouh le top merci de ces beaux partages belle journée a+

Mi piace

Chantal Le Cabec
17 apr 2022

La balade a été, non seulement une sortie pour prendre l'air, mais aussi culturelle. ce qui est intéressant! Le petit hameau, dont les maisons sont serrées les unes contre les autres comme pour se tenir au chaud, est spectaculaire vu du ciel. Une très sympathique rando. Bises. Ch

Mi piace

Gilbert Chabassol
Gilbert Chabassol
16 apr 2022

Une Vallée comme je les adore, avec un beau torrent en son milieu, de jolis petits ponts ou passerelles souvent en bois... des cascades tout au bout... je m'imagine en train de randonner pour atteindre les cimes en face ... et ces merveilleux paysages... tiens ! ça me donnerait presque l'envie de peindre une vallée de montagne avec un torrent...

Joyeuses Pâques Christian

Gilbert

Mi piace
bottom of page