• Christian B.

Le Grand Colombier

Mis à jour : janv 2


Silhouette massive trônant au-dessus de la haute vallée du Rhône et du pays du Bugey, le Grand Colombier (1.534 m) est le plus méridional des sommets majeurs des montagnes du Jura. Avec le Mont Blanc en ligne de mire, le panorama couvre en simultané les trois grands lacs alpins celui du Bourget, celui d'Annecy et le lac Léman !

Sa réputation dépasse l'approche purement contemplative ! Pour les cyclistes sportifs, son accès par le versant Ouest le classe parmi les cols les plus durs de France avec des pourcentages de près de 20% ! Ce n'est donc pas un hasard si les courses professionnelles comme le Tour de l'Avenir ou le Critérium du Dauphiné l'ont programmé à plusieurs reprises. Le Tour de France l'a même franchi pour la première fois en 2012 et y passera cette année à deux reprises lors de la quinzième étape !

Pour les randonneurs à pied, ce ne sont pas les itinéraires qui manquent : on peut quasiment accéder au sommet par chaque versant, au départ de Culoz, de Béon, de Virieu-le-Petit, ou encore d'Anglefort.

Pour ma part, j'avais proposé à ma cliente habituelle de partir de Virieu-le-Petit, plus exactement d'un virage un peu au-dessus du village (790 m).

Une piste dans la forêt, apparemment peu empruntée parce qu'envahie par la végétation et fort raide nous a conduit 375 mètres plus haut à la selle de Fromentel (1.165 m) en un peu moins d'une heure.

Nous avons débouché dans des prairies d'alpage couvertes de narcisses, proposant un spectacle superbe à nos regards.

Un sentier à nouveau en forêt nous a permis d'atteindre les Granges du Colombier (1.390 m).

D'ici, il serait tentant de suivre sur ses dernières centaines de mètres la route qui mène au col du Grand Colombier, mais notre itinéraire plutôt que d'emprunter le goudron nous a fait rejoindre par une piste en terre le col de Charbemènes (1.317 m), plus loin au Nord, d'où la vue des sommets enneigés du massif du Mont-Blanc est superbe.

Un splendide parcours de crête de quatre kilomètres nous y attendait.

Quarante cinq minutes plus tard, après avoir remonté la crête couverte d'arbres, nous sommes sortis de la forêt pour déboucher sur des prairies d'alpage et arriver à la Croix du Colombier (1.525 m) d'où la vue à 360° est encore plus spectaculaire.

Nous avons poursuivi notre parcours de crête passant par le sommet du Grand Colombier (1.534 m).

Quelques passages aériens ont agrémenté notre parcours en descente vers le Sud. Un dernier effort nous a permis de revenir à la crête après l'Auberge du Colombier où la halte était tentante. Pourtant, nous n'avons pas cédé à la tentation et nous avons basculé dans le versant ouest.

Alors que le ciel commençait à se voiler, présage peut-être d'orages, une longue descente nous a ramenés à notre point de départ une heure trente plus tard.

Distance 15 km, temps 5 h 45 arrêts inclus, D+/ D- 930 m, Panneaux directionnels (et balisage GR du col de Charbemènes jusqu'à l'auberge du grand Colombier, jaune ensuite mais rare. Ciel clair, devenant orageux.

Carte IGN 3331 OT Rumilly / Seyssel / Le Grand Colombier

Carte avec le parcours de la bouche du Sapenay - détails techniques - fichier GPS [clic]



Article précédent Accueil Article Suivant

#jura, #bugey, #rhône, #lacdubourget,, #lacdannecy #lacléman, #grandcolombier, #virieulepetit #culoz, #coldecharbemènes