• Christian B.

Terres Australes ~ Vers les Cinquantièmes Hurlants

Mis à jour : avr. 14


Mercredi 31 mars : le navire commence à bouger

Une dépression venant de l’ouest nous secoue un peu ce matin. La pluie et le vent sont également de la partie, les vagues grossissent mais la houle n’est pas encore formée. Les prévisions annoncent un enchaînement de dépressions, ce qui ne serait pas à notre avantage.

Ce matin, Sylvain Justaut nous parle du programme « Stratéole » qui consistait à envoyer une vingtaine de ballons pressurisés dans le vortex polaire antarctique, le but étant d’étudier la diffusion des particules chlorées vers les latitudes moyennes. Bon, en gros et pour faire simple, pour étudier la stratosphère et en particulier l’apparition et la disparition de la couche d’ozone.

Le déjeuner sera un peu plus mouvementé que les précédents, mais rien de bien méchant pour l’instant. Heureusement, au menu, rien de rond qui puisse rouler et s'échapper des assiettes comme des petits pois par exemple…

Nous apprenons par une diffusion générale que l’exercice d'abandon du navire prévu à 16 heures 15 n’aura pas lieu. La houle est maintenant bien formée et il vaut mieux ne pas prendre le risque que quelqu’un se blesse. Les bidons contenant les combinaisons de survie ne sont pas très faciles à transporter, alors avec le mouvement du navire en plus…. Nous sommes plutôt soulagés par cette nouvelle.

La pêche à la légine australe, voilà un sujet dont on a beaucoup entendu parler depuis notre départ. Cédric Marteau nous expose aujourd’hui les différentes problématiques, entre enjeux économiques et enjeux de conservation. Nous espérons maintenant avoir la chance de goûter ce fameux poisson à la chair bien blanche avant notre retour à la Réunion.

Jeudi 1er avril : les poissons se promènent à bord Nous avons changé d’heure la nuit dernière, à minuit il était déjà une heure ! Ce qui en langage sommeil donne une heure de moins sous la couette…

En plus du changement d’heure, nous avons passé la nuit ballottés par le roulis. Le lieutenant qui fait le quart de 4 heures à 8 heures a eu parait-il pas mal de compagnie à la passerelle tôt ce matin. Le discours est toujours le même, quelques-uns se plaignent plus ou moins d’avoir mal dormi et fini par sortir de la bannette. Comme s’il y pouvait quelque chose … Chez les touristes, les voileux ont bien dormi !

Nous naviguons maintenant par des latitudes de 45° sud avec un vent de sud-ouest de 30 nœuds. Une grande houle de secteur sud/sud-ouest fait rouler le navire par 10° de gite. Les albatros sont toujours là !

Depuis hier, un vent de folie s’est emparé de quelques uns. Ce sont les sportifs du matin perchés sur les appareils et entraînés par la musique, dont le volume dépasserait presque celui d’une boite de nuit.

C’est la dernière journée avant d’arriver en vue des côtes de Kerguelen. Comme pour Crozet, cette journée est consacrée à la présentation technique de la base, à la seconde séance de tamponnage philatélique toujours aussi folklorique et à la présentation du programme prévisionnel d’activité. C’est aussi le jour des « poissons d’avril » et certaines personnes n’ont pas résisté à l’idée de décorer leurs collègues….


Écrit en mer le 1er avril 2010


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Article précédent Accueil Article Suivant


#taaf, #ipev, #mariondufresne, #oceanindien #crozet, #kerguelen #albatrosasourcilsnoirs, #legineaustrale