• Christian B.

Dans la boucle de la Duy, un passage... scabreux !

Mis à jour : mars 16


La journée est annoncée très ensoleillée et même printanière avant l'arrivée d'une perturbation qui va apporter pluie et neige les prochains jours ; le beau temps me fait choisir une balade en Vanoise au-dessus de la petite ville de Bozel.

Notre véhicule est abandonné à l'entrée de Tincave (1.281 m) sur un petit parking et après avoir traversé le village, nous prenons le chemin raide qui grimpe au hameau du Pré (1.435 m), inhabité en hiver, alors que le soleil se fait un peu attendre pour nous réchauffer, la température étant franchement négative (-6°).


Les quelques maisons du hameau contournées, nous remontons au milieu de la forêt un sentier bien enneigé et bien escarpé qui amène, une heure après notre départ, à une piste forestière.


C'est ensuite un long parcours vallonné et superbe faisant cheminer entre forêt et clairières jusqu'au hameau de La Duy (la source en patois), lui aussi abandonné en hiver par ses habitants.


La piste forestière continue toujours entre 1.650 et 1.700 mètres d'altitude offrant de temps à autres de superbes aperçus sur tout le secteur.


La vue est sublime et vertigineuse sur la vallée de Bozel dominée par le Grand Bec de Pralognan (3.398 m) et les glaciers de la Vanoise qui se présentent sous forme d'un long plan incliné entre 3.500 et 3.600 mètres d'altitude.


En face, s'aperçoivent Courchevel et Méribel-Les Allues, deux stations de ski bien connues des Trois vallées.


Dans la descente nous faisant revenir à notre point de départ par une belle boucle, nous faisons une longue halte pour profiter du panorama devant un chalet au hameau du Chatelard (1.506 m), déserté lui aussi.


Son propriétaire a installé une table et quelques bancs bien venus sur une petite terrasse, pratique pour la pause pique-nique depuis ce magnifique belvédère.


La suite s'avère franchement délicate et même vraiment scabreuse du moins en hiver avec ce qu'il reste de neige sur un sentier étroit, s'insérant dans une falaise en traversant plusieurs ravins vertigineux. Si on manque un pas ou si on glisse, c'est direct en bas au cimetière de Champagny, 650 mètres en-dessous*.

Ce court mais mauvais passage franchi, nous poursuivons dans la forêt jusqu'à Tincave, notre point de départ de cette superbe randonnée.


* J'ai communiqué quelques jours plus tard avec l'un des contributeurs du site où j'avais relevé la description de cette balade, lequel partageant totalement mon appréciation, a modifié le topo écrivant :

Attention, ce topo concerne la version été uniquement (sans neige). Il est fortement déconseillé d’emprunter le sentier entre le Châtelard et Tincave l’hiver, ce chemin traverse de raides ravins vertigineux... Il est dangereux !



Date 9/02/2020, départ 8 H 50 retour 13 H 45, temps 3 h 10 (plus arrêts), distance 8,2 km, difficulté T1, D+ / D- 481 m, Carte IGN 1/25.000 3532 OT Massif du Beaufortain

Carte avec le parcours - détails techniques - fichier GPS [clic]


Article Précédent Accueil Article suivant


#tincave, #lepre, #laduy, #lescombes, #lechatelard, #vanoise, #savoie,

81 vues16 commentaires