• Christian B.

Du Binntal à la Valle Antigorio via l’Albrunpass


Le Binntal est l’un des rares vallons secondaires de la rive gauche du Rhône en vallée de Conches, ses vieux chalets en bois, ses paysages ont conduit la confédération à l’inscrire comme « Parc naturel régional d’importance nationale ». Le Binntal est par ailleurs mondialement connu pour ses minéraux dont certains sont uniques.

De l’autre côté du chaînon frontière avec l’Italie, la Valle Antigorio est l’une des sept vallées latérales du Val d’Ossola, au nord de Domodossola ; on y trouve de très nombreuses carrières de marbres et surtout de serizo une forme de gneiss plissé ainsi que plusieurs centres de cures thermales.

J’avais, depuis longtemps, envie de venir faire une petite bambée dans ce Binntal, un rien secret, et un topo, un peu ancien, proposait une traversée de l’Albrunpass (ou Bocchetta d’Arbola) en deux jours depuis Fäld (1.547 m), le dernier village du Binntal.

En fait, mon topo est aujourd’hui dépassé et une navette part deux fois par jours (jusqu’au 14 décembre) de Binn pour gagner Brunnebiel (1.843 m), bien plus haut dans le Binntal et c’est une bonne heure et demie de marche en moins !

J’ai laissé mon véhicule au P+R de Fiesch et un car postal m’a fait gagner Binn puis la navette m'a déposé peu avant 10 heures à Brunnebiel en compagnie d’une petite dizaine de randonneurs.

La météo romande annonçait une belle journée mais c’est sous un ciel bien gris entrecoupé de quelques rayons de soleil mais aussi avec parfois quelques gouttes de pluie que j’ai gagné la Binntalhütte en un peu plus d'une heure.

Le refuge était encore gardé (alors que j’avais lu qu’il était fermé à compter du 20 septembre) et l'accueil par un couple de gardiens (bénévoles) du SAC section de Delémont a été des plus sympathiques.

En soirée, nous partagerons une bouteille d'un Humagne rouge Antica 2008 dans la chaude ambiance de la cuisine.

Au réveil, somptueuse arrivée du soleil sur le Bietschhorn (3.934 m) et le Nesthorn (3.822 m), deux sommets du sud de l’Oberland, de l'autre côté de la vallée du Rhône, mais une demi-heure plus tard, alors que je me mettais en route, c’était bien couvert.

Montant sur le chemin des mulets et des Walser, en direction de l’Albrunpass, je pensais à Gary Snyder, à ce monde sauvage qu’il décrit à la perfection : « Il existe un univers situé au-delà du monde que nous voyons, qui est le même monde mais plus ouvert, plus transparent, sans blocs. » J'y suis dans ce monde !

Au col (2.409 m) atteint en 25 minutes, dans le lointain, les lacs de l’immense Alpe Devero scintillent tels des miroirs...

Deux heures trente plus tard, me voici à Crampiolo (1.767 m), sur l’Alpe Devero.

Le sympathique gardien m’avait suggéré de revenir dans le Binntal depuis l'Alpe Dèvero par le Geisspfad (2.474 m), 750 mètres de grimpée raide et difficile avant de redescendre sur Binn par le Geisspfadsee et la Mässeralp, mais les lourds nuages qui envahissaient progressivement le secteur et la pluie annoncée m’en dissuadent.

J’ai donc gagné Coglio où la première voiture pour qui j’ai levé le pouce m’a conduit à Baceno et après un bon quart d'heure de patience, c'est une petite dame qui m'a amené à la gare FS de Domodossola d'où je suis revenu à Fiesch via Brig.

Dois-je dire que j'ai été heureux de cette bambée solitaire d'automne ?

Date : 27 & 28/09/2013

- 1er jour Distance 5 km, temps 1 H 20, Difficulté T1, D+420 m

- 2ème jour Distance 13,7 km, temps 5 H 45, Difficulté T2, D+ 144 m, D- 1.306 m

Cartes au 1/25.000 : CNS 1270 BINNTAL & CNS 1290 HELSENHORN

Carte avec le parcours - détails techniques - fichier GPS [clic]

→ Les photos (2013) peuvent être regardées en grand format : clic sur la photo, puis nouveau clic sur la petite image.

Article précédent Accueil Article suivant

#albrunpass, #binntal, #valantigorio #alpedevero, #crampiolo, #fald