• Christian B.

La Ceinture de Feu du Pacifique #2 Les Îles du Commandeur

Mis à jour : avr. 21


Continuons la découverte du village quelque peu fantôme de Nikolskoié...


Plus loin, c’est le musée « officiel » du village de Nikolskoié dont la visite est fort intéressante faisant le point sur l'histoire naturelle et l'histoire de la région avec des photos, des animaux empaillés qui posent devant des murs peints de falaises et de loutres...


Et puis aussi, une exposition d’artisanat local : paniers d’osier de différente taille, objet en ivoire sculpté (dans des défenses de morse)...


La visite du village s’est poursuivie, mais nous ne rencontrerons quasiment plus personne, les habitants se calfeutrent ou s’occupent, à quoi ?

C’est quand même la tristesse qui domine, amplifiée par le brouillard que le soleil perce de temps à autre, avec de petits immeubles alignés à la soviétique ou des maisons basses, des carcasses déglinguées de véhicules divers et variés, de traîneaux et de vieilles barges près du port…


L’après-midi, nous irons observer des oiseaux sur les falaises de la côte sud-ouest de l’île.

Puis en soirée et durant la nuit notre Professor Kromov a contourné l’Île Bering pour venir mouiller dans une baie de la côte est où le bateau de Vitus Bering fit naufrage.

Bering n'était pas n'importe qui. L’explorateur danois né en 1681 va emprunter pour la première fois le détroit qui porte désormais son nom, prouvant de ce fait que les continents eurasien et américain sont séparés par l'océan.

Il fera deux fois le trajet, ses navigations le portant vers les côtes sud de l'Alaska mais lors de sa seconde expédition, des tempêtes à répétition et la maladie le feront revenir débarquer vers l'île du Commandeur où il fait naufrage.

L'équipage est atteint d'atroces souffrances dues au scorbut... Bering est à bout de force, il meurt d'épuisement le 8 décembre 1741, à demi-enseveli dans du sable sous lequel il essayait de se réchauffer.

Sur une colline dominant la baie, quelques monuments rappellent le souvenir du découvreur et de ses marins : une croix romaine, la religion du suédois Bering, une croix orthodoxe et cinq plaques en bronze avec les noms des marins morts ici.


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Montage audiovisuel de 4,15 minutes en cliquant sur l'image ci-dessous

Article précédent Accueil Article Suivant

#ringoffire, #kamchatka, #ilesducommandeur #ilebering, #nikolskoïe, #vitusbering