• Christian B.

Nassau Downtown

Mis à jour : avr. 11


Nassau la capitale administrative, économique et touristique des Bahamas, bâtie sur l'île de New Providence Island, est une ville charmante construite sur les flancs de collines ensoleillées dominant une mer aux reflets turquoise.

L'ancien repère de pirates s'est reconverti en oasis du tourisme de luxe mais on trouve encore dans son centre - Downtown - quelques vestiges historiques intéressants ainsi qu'une grande concentration d'édifices coloniaux.

La ville, à la fois populaire et sophistiquée, entremêle les vieilles demeures à colonnades encadrées fréquemment de pelouses impeccablement tondues et de grands hôtels aux proportions démesurées.

Le port qui se déploie dans la passe étroite qui sépare Nassau de Paradise Island est très actif du matin à la tombée du jour, on y trouve aussi bien des bateaux de pêche, des vedettes rapides d'excursions ou des motorboats équipées pour la pêche au gros, mais encore de gigantesques paquebots de croisière lesquels déversent leurs passagers lesquels vont parcourir en rangs serrés les rues commerçantes du centre avec pour seul objectif dévaliser dans le temps le plus court les bijouteries, les parfumeries, les maroquineries, les boutiques d'alcools et de tabac !

Et pour ceux qui restent plusieurs jours, des immeubles et des casinos ont été bâtis sur Paradise Island une île que deux ponts relient à Nassau. Depuis la construction d'un premier pont en 1966, les terrains et villas se sont vendus à de grands opérateurs touristiques si bien qu'aujourd'hui Paradise Island est devenue la plus grosse industrie touristique de l'archipel. On y trouve plus d'une demi-douzaine d'hôtels à des prix exorbitants (de 350 à 750 USD la chambre pour une nuit !), une trentaine de restaurants du même acabit, un golf... Bref, à fuir et on comprendra que je n'y ai pas mis les pieds ! Ce sont bien les touristes qui font fonctionner l'économie locale...

Musarder dans Nassau comme je l'ai fait durant plusieurs journées (un vent fort de nord-est prévu pour plusieurs jours nous imposant de rester à l'abri) est amusant : devant les façades des boutiques colorées, les sabots des calèches résonnent alors que des limousines aux proportions démesurées emportent une clientèle anonyme à moins qu'elle ne soit trop connue lui imposant d'être protégée des regards indiscrets derrière les vitres teintées.

À Nassau comme ailleurs dans les Bahamas, les églises des divers cultes sont largement représentées. J’ai admiré la sobriété de la Christ Church Cathedral, la surprenante construction de la Saint Andrew’s Presbyterian Kirk, la modernité de la Central Gospel Chapel ou encore l’Auditorium de la Church of God

Les façades roses du palais du gouverneur (Dame Marguerite Pindling qui représente la reine Élisabeth II) ou des édifices gouvernementaux, la joyeuse effervescence du Straw Market (le marché couvert avec ses échoppes de vanneries), les hommes d'affaires cravatés se pressant au milieu des touristes en tenue légère, tout cela concourt à faire des rues de Nassau un décor d'opérette.


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Article précédent Accueil Article Suivant

#nassau, #paradiseisland, #strawmarket, #bahamas