• Christian B.

Atlantic Odissey ~ Le Pot au Noir

Mis à jour : avr. 13


Mercredi 9 avril (J32) vers le Pot au Noir

Au réveil, le temps est couvert. Il a plu cette nuit...

La conférence du jour donnée par Albert est « Tectonics » avec une très belle animation de l’évolution des continents et principalement du continent Antarctique réalisée informatiquement par l’University of Texas Institute of Geology.

Vers 15 heures, alors qu’il pleuvine sous un ciel toujours gris, annonce de Simon « oiseaux devant le bateau à deux nautiques ». Je viens de lancer l’enregistrement d’un diaporama. Je monte donc sur le pont mais hormis les oiseaux et quelques sauts hors de l’eau de gros poissons prédateurs de plus petits, il n’y a pas grand-chose à voir.

À 16 heures 30, Simon présente son « Birds in board » déjà repoussé à quatre reprises. Cette fois sera la bonne et nous aurons droit à de superbes photos commentées d’oiseaux venus se poser pour des raisons diverses sur les bateaux empruntés par Simon. Inutile de dire que commentaires et photos ont été bien accueillis par un public constitué pour une bonne part d'excellents connaisseurs.

Au briefing habituel de 18 heures 30, Morten donne quelques informations sur notre arrivée au Cap Vert. Le bateau fera escale à Fogo pour la première fois de son histoire, ce qui, compte tenu qu’il n’est pas question d’entrer dans le port, pose quelques interrogations. Donc, quelques incertitudes …

J’espère qu’on pourra bien s’y arrêter, car pour ma part, je garde un très bon souvenir de cette île où j’avais fait une escale de quelques heures avec le Pen Duick VI fin octobre 2005.

Un concours de pronostics est lancé avec une bonne bouteille de Bordeaux pour celui ou celle qui aura trouvé (ou celui qui en sera le plus proche) l’heure de passage de l'Équateur, la « ligne ». Je fais des calculs d’apothicaires avec les coordonnées GPS données ce matin par Morten et que m’a remis Michaël. Disons 13 heures 15.

Le film de 20 heures 30 « Baraka ». Étrange, avec pour thème apparemment la nature, l’homme et ses croyances. Pas de paroles mais de la musique et surtout des images magnifiques. Franco l'aide cuistot argentin m’a dit qu’il l’avait vu quatre fois. Je le comprends.

Jeudi 10 avril (J33) l’équateur

À 6 heures, réveil avec le soleil à travers le hublot, une mer d’huile et pétole qui durera toute la journée. Après le petit déjeuner je monte au sundeck et y passe plus d’une heure jusqu’au topo du jour présenté par Troels « The sounds of the Whales », sujet assez difficile car quasi uniquement parlé avec toutefois, à la fin, l’écoute de divers enregistrements.

Nous avons passé la « ligne » à 16 heures. Le bateau s’est arrêté et ceux qui le voulaient, soit 75% de mes compagnons plus quelques matelots russes et la femme de chambre des ponts 4 et 5 qui parle un bon français, se sont baignés.


Pour ma part, portant peu d’intérêt à la chose – après tout je l’avais déjà fait en janvier 2007 même si ce n'était pas exactement sur la ligne - j’ai filmé et photographié pour mon compte et celui de Noura, la femme de Docteur Walter.

Un peu après, l’habituelle cérémonie de passage de ligne sur le pont des zodiacs, une longue séance de fous rires. Le staff était fort bien déguisé, la palme revenant à Albert dans le rôle de Neptune.

Quant aux passagers, une bonne moitié a eu droit au baptême dans les règles : Neptune (Albert) demandant au postulant à franchir la ligne qui était-il, le postulant répondant ma foi n’importe quoi et ensuite Morten lui administrant avec un balai serpillière une bonne dose d’eau dans laquelle a baigné tous les croûtons de pain de ces derniers jours ( ça donne une mixture d’un blanc laiteux ).

Nettoyage obligé dans l’une des deux grandes baignoires emplies d’eau de mer pour l’occasion (les zodiacs faisant office de baignoires). Sur les bateaux français, en général, on fait boire un verre d’eau de mer au postulant.


À 19 heures, BBQ sur la plage arrière avec l’équipage russe, du moins ceux qui n’étaient pas de quart. Musique russe, des quantités incroyables de grillades, boissons en commençant par une sangria …J'étais en train de photographier quelques passagers lorsque le fauteuil de jardin en plastique d'Ortwin le sud africain s'est écroulé sous lui !

Écrit en mer le 11 avril 2008


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Article précédent Accueil Article Suivant


#atlantiquesud, #ascensionisland, #potaunoir #professormolchanov, #equateur

71 vues3 commentaires