• Christian B.

À la Montagne de Bange

Mis à jour : avr. 25


Elle est revenue ! Qui ça ? La peuffe pardi ! La peuffe ? Ben oui, la neige quoi !

Deux jours plus tôt, il a neigé comme souvent à la mi-novembre dans les Alpes du Nord, pas beaucoup mais suffisamment pour inciter à la balade, mais pas question pour moi de prendre les skis de rando, la couche de neige est encore trop faible et les raquettes dans le coffre, nous nous dirigeons vers Arith au cœur des Bauges pour une randonnée dans la Montagne de Bange.

À l'extrémité nord du plateau du Revard et d'altitude raisonnable, cette Montagne de Bange offre une nature sauvage, fréquentée en hiver par quelques amateurs de ski nordique souhaitant s'égarer hors des pistes tracées et surtout recommandée pour randonner en raquettes.

En partant d'un petit parking au départ d'une piste forestière au-dessus du hameau de Montagny, un réseau de pistes agréables certaines balisées, d'autres non, dessert tout le secteur.

Le peu de neige m'incite à laisser les raquettes et faire la balade les pieds dans la neige ; nous commençons par suivre une piste en terre rendue boueuse par plusieurs passages de tracteurs forestiers mais fort opportunément gelée.


Nous débouchons cinquante minutes plus tard dans l'alpage des chalets de Mariet-dessus sous le soleil matinal dans un éclairage rasant, contrastant avec l'ombre de la forêt.


Les pas et le moral deviennent légers et le chemin, qui reste bien visible malgré la neige, est agréable aussi nous en profitons pour enlever la polaire.

J'évalue la couche de neige à une douzaine de centimètres, parfois plus dans les zones d'accumulation, mais poudreuse et sans sous couche, la marche n'est guère fatigante.

Un peu moins de deux heures après avoir démarré, nous atteignons l'alpage de la Revêche et ses chalets éponymes (1.279 m), une piste commode quoi que raide nous permet de rejoindre la crête qui domine l'alpage.

Au milieu de la forêt d'épicéas, une bonne trace ouverte par deux bucherons, que nous saluons au passage, parcourt le chemin des Trois Bornes.



Nous la quittons plus loin pour monter au Crêt de la Dolsa (1.434 m), le point le plus haut de notre balade, un joli belvédère offrant un panorama à 360°, depuis la Tournette jusqu'au Mont-Blanc, en passant par tous les sommets des Bauges.


Ensuite, une descente « tot drêt dans l'pentu » nous amène aux chalets du Creux de Lachat (1.327 m) d'où nous aurions pu rejoindre le sentier du Tour des Bauges pour revenir à notre point de départ.


Mais avec ce beau soleil nous avons prolongé la balade en remontant de nouveau vers la crête pour rejoindre à l'issue d'une descente plutôt glissante une table d'orientation (1.379 m) offrant un beau point de vue vers le Revard et plus loin vers l'ouest en direction de la Montagne du Chat qui émerge de la mer de nuages.

Après la pause, une petite descente raide nous fait gagner le col de la Cochette (1.320 m) et de là, alors que sous l'action du soleil les arbres s'égouttent comme s'il pleuvait, vers notre parking de Montagny.

Nous sommes revenus à notre point de départ ravis par cette première journée d'hiver !


Date 16/11/2017, départ 9 H retour 14 H 50, temps 5 h 50 (plus arrêts), distance 11,2 km, difficulté T2, D+ / D- 688 m, balisage jaune/rouge ou jaune/vert ou encore points jaunes

Carte IGN 1/25.000 3333 OT Massif de la Chartreuse Sud

Carte avec le parcours - détails techniques - fichier GPS [clic]

→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format.


Article Précédent Accueil Article suivant


#montagnedebange, #bauges, #arith, #revard