• Christian B.

Un Margeriaz inconnu

Mis à jour : janv 5


Le Mont Margériaz (1.845 m), je l'ai écrit plusieurs fois, est si proche de l'agglomération chambérienne qu'en 30/40 minutes on se retrouve à pied d'œuvre, bien pratique si on ne veut consacrer qu'une matinée à la montagne ou lorsque le risque d'avalanches est trop élevé !

Je croyais bien avoir épuisé toutes les possibilités pour parvenir à la crête sommitale y compris en remontant les pistes de ski avant l'ouverture bien sûr des remontées mécaniques pour ne pas être en infraction au regard de l'arrêté municipal.

Mais mon vieux complice Edilio, un jour qu'il se baladait dans le coin, avait eu l'occasion de discuter avec un moniteur de la station qui l'avait incité à aller découvrir un itinéraire tracé assez loin des pistes à l'intention des skieurs de randonnée au nord du domaine skiable et en ce dernier lundi de février, nous l'avions mis à notre programme.

Curieusement, au stade de neige, aucun panneau n'indique cet itinéraire et il faut remonter une piste de ski sur 500 mètres avant de la quitter pour trouver les premiers piquets qui balisent parcimonieusement « La Marge », nom donné à l'itinéraire.

Il a neigé cette nuit, quelques centimètres qui suffisent pour poudrer les sapins et les branches de quelques feuillus nous livrant un paysage de conte de Noël.

Le parcours dans la forêt se fait par des pentes assez raides, sur une neige glacée où les couteaux à neige sont indispensables pour progresser.

Ici, c'est vraiment un enchantement que de cheminer entre les sapins.

Plus haut, les sapins s'espacent faisant découvrir de vastes clairières dans des pentes soutenues.

Moins de deux heures plus tard nous arrivons à la crête sommitale envahie par le brouillard et où, en l'absence de vent, il ne fait pas trop froid (-7°) mais la halte sera courte.​

​Pas question de revenir par l'itinéraire de montée, l'absence d'espace pour faire des virage et la neige glacée n'y incitant pas.

Aussi les peaux de phoque ôtées, nous rejoignons la piste de ski la plus proche et c'est par une piste noire glacée dite le Mur des Biolles puis une rouge toute aussi glacée dite du Grand Tétras que nous revenons en dix minutes à notre point de départ en réalisant quelques excès de vitesse° !

Heureux il va s'en dire ...

° Plusieurs tronçons ont été descendus à plus de 50 km/h !

Date 26/02/2018 Distance 4,6 km, temps 1 H 20 (arrêts en plus), difficulté : BS, S2 D+ & D- 445 m. Carte IGN 3432 OT MASSIF DES BAUGES

Carte avec le parcours - détails techniques - fichier GPS [clic]

→ Les photos peuvent être regardées en grand format : clic sur la photo, puis nouveau clic sur la petite image.

Article Précédent Accueil Article Suivant

#margeriaz, #bauges, #chambery, #skiderando