top of page
  • Photo du rédacteurChristian B.

La croix du Grand Praz en boucle

Dernière mise à jour : 22 mars

La sauvage chaine de montagnes que constitue la Grande Lauzière, borne à l'ouest le massif de la Vanoise et termine sa course en s'affaissant jusque dans la vallée de l'Arc.


Toutefois, dans des pentes raides, plusieurs jolis petits hameaux du village de Montgellafrey sont encore habités toute l'année alors que la petite route, très étroite où les croisements sont impossibles sur la majeure partie du parcours, doit être bien difficile durant les mois d'hiver.


Si le coin est fréquenté par les randonneurs en raquettes ou à skis en hiver, le reste de l'année, le secteur l'est nettement moins ce qui fait le bonheur des amateurs de tranquillité.


Notre véhicule est laissé au petit hameau du Mollaret ( 1.326 m ) au-dessus de Montgellafrey et de suite, c'est un sentier bien pentu qu'il nous faut remonter.


Il croise à plusieurs reprises la route qui dessert les alpages mais nous ne la verrons plus après le hameau du Sappey des Cohendet ( 1.603 m ) habité uniquement à la belle saison.


Trente minutes plus tard nous arrivons devant le joli petit lac de la Grande Léchère ( 1.680 m ), nous y ferons une longue pause photos avant de repartir d'abord en suivant une piste puis un sentier qui grimpe dans des pentes d'herbe.


Peu après midi, nous arrivons au chalet du Grand Praz ( 1.906 m ), but initial de la balade, mais, un peu plus loin, dépassant du sommet des sapins, la croix du même nom nous nargue et nous décidons de la rejoindre.


Ce ne sera pas simple car la neige récemment tombée est abondante dans la forêt et elle ne porte pas, on s'enfonce à chaque pas.


Si bien que nous nous arrêterons finalement à une portée de flèche de la croix avant de redescendre plus bas pour la pause pique-nique durant laquelle nous pourrons admirer le magnifique panorama sur le massif de la Lauzière, sur le sommet du Cheval Noir, sur l'extrémité nord de la chaîne de Belledonne, sur les Aiguilles d'Arves, ou encore sur le Pic de l'Étendard...


Et pour revenir à notre point de départ, plutôt que de le faire en reprenant notre itinéraire de montée ce qui semble être l'habitude des randonneurs, c'est une boucle que je propose à mes deux complices.


Elle nous fait passer par Malataverne ( 1.825 m ) puis ce sera un sentier souvent raide, parfois mal pavé qui nous fera revenir à notre point de départ.


Date 20/05/2021, départ 8 h 50, retour 15 h 18, temps 3 h 20 ( plus arrêts ), distance 8,7 km, difficulté T2, D+ / D- 645 m, carte IGN 1/25.000 3433ET Saint-Jean-De-Maurienne/Saint-Francois-Longchamp/Valmorel

Carte avec le parcours - détails techniques - fichier GPS [ clic ]

→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Je vous invite à regarder le montage audiovisuel ( 5,34 minutes ) ci-dessous.



Posts récents

Voir tout

24 comentarios


claire-cerise
claire-cerise
23 dic 2023

Kikou Xtian, Étonnant, j'étais passée à côté de cet article ! Il est pourtant superbe avec un montage extra ! Le drone nous en fait voir encore et des meilleurs ! Que de beauté dans les hauteurs ! Bref, on se régale et on en redemande !! GBizhous !

Me gusta

Katia B
21 jun 2021

Tu veux dire qu'il a neigé le 20 mai ? Sur les sommets, je le comprends, mais dans la forêt !

Le lac et son environnement semblent paisibles, c'est superbe !

Me gusta

Gigi Argaud
Gigi Argaud
16 jun 2021

Je ne peux pas comprendre comment la beauté de ces images ne puissent pas parler aux amateurs de ski que la montagne est aussi belle l’été que l’hiver et que les promenades à pied permettent de mieux en apprécier chaque détail!

Voilà! Les sensations ne sont pas les mêmes pour les uns à qui la vitesse les frustre de tant de choses ! Je sais que je vais me faire mal voir de plusieurs mais c’est ma pensée

Bises cher Christian

Gigi

Me gusta

Montcalm
16 jun 2021

la montagne est toujours belle et là également ; superbe le décor avec ce petit lac !

Me gusta

Chantal Le Cabec
16 jun 2021

Quel calme! Quelle sérénité! On a du mal à imaginer qu'il existe encore des endroits où on ne se marche pas sur les pieds, les uns des autres. Entre balades d'hiver et celles d'été, tu trouves encore des lieux magiques pour une cure d'air pur. Et comme d'habitude, l'environnement est sublime. Bises. Ch

Me gusta
bottom of page