• Christian B.

Sur les crêtes du Paradis

Dernière mise à jour : 30 avr.

En rive droite de la vallée de la Maurienne et à 1.100 mètres d'altitude, Montaimont, est au centre d’un majestueux cirque de montagnes, dominé par plusieurs sommets de presque 3.000 mètres, je l'ai écrit notamment au début de l’année 2020, à l’occasion de mon dernier passage dans le coin.


C’est donc avec bonheur que j’y retourne en compagnie de ma complice attitrée pour lui faire découvrir la crête de Paradis qui grimpe jusqu’à la croix de la Buffaz ( 1.880 m ), une longue crête joliment bosselée.


Lorsque nous quittons le joli hameau de La Perrière ( 1.321 m ) et ses vieilles maisons savoyardes, les raquettes étant une nouvelle fois oubliées dans le coffre de mon véhicule après avoir fait le pari qu’elles ne seront pas indispensables.


Vingt minutes plus tard, nous rencontrons la neige mais elle est durcie par le gel nocturne et nous remontons sans enfoncer, donc sans difficulté les pentes en direction de la crête.


Elle est atteinte au col de paradis ( 1.665 m ) d'où on a un très beau point de vue sur les aiguilles d'Arves et le sommet du Pic de l’Étendart de l’autre côté de la vallée.


Ensuite nous remontons la série de bosses qui a donné son nom à la crête, sur une neige légèrement dégelée et plus agréable à fouler.


Cette crête donne à la balade un petit côté alpin qui n'est pas pour déplaire à ma cliente avec des vues plongeantes côté ouest sur la vallée qui monte à la station de Saint-François-Longchamp et au col de la Madeleine alors que dans le versant est les pentes sont plus débonnaires.


Après deux heures de marche, la croix de la Buffaz est atteinte.


Une petite brise de pente rafraîchit l’atmosphère et la pause pique-nique est reportée à plus tard.


Après quelques photos, nous entreprenons la descente dret dans l’pentu dans une neige parfois moquette°, parfois profonde, pour rejoindre la piste pastorale qui dessert les divers chalets d’alpage du secteur.


Elle nous fait rejoindre quarante-cinq minutes plus tard la chapelle Sainte Marguerite ( 1.635 m ) où nous faisons une longue pause au soleil, avant de poursuivre par une autre piste en coupant une fois encore les lacets.


Elle nous ramène directement à La Perrière où se termine notre escapade au Paradis.


°moquette = neige dégelée sur 2 ou 3 centimètres.



Date 9/03/2022, départ 8 h 30 retour 13 h 40, temps 5 h 05 ( arrêts inclus ), distance 8,7 km, difficulté T2, D+ / D- 576 m,

Carte IGN 1/25.000 3433 ET Saint-Jean-De-Maurienne/Saint-François-Longchamp-Valmorel

Carte avec le parcours - détails techniques - fichier GPS ici [ clic ] ou là [ clic ]


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format



Je vous invite à regarder le montage audiovisuel ( 6,03 minutes ) ci-dessous.



Article précédent Accueil Article suivant


134 vues21 commentaires

Posts récents

Voir tout