• Christian B.

Faut-il interdire ça au peuple* ?

Mis à jour : avr. 17


C’était hier au Grand Rocher (1.923 m), un joli sommet dans le massif de Belledonne, une course classique en hiver lorsque les conditions sont avalancheuses un peu partout et choisie pour cette raison ( le risque annoncé étant de 4 sur une échelle de 5 dans le BRA ( Bulletin de Risques d’Avalanches ) de MétéoFrance ).


Nous n’étions pas tous seuls ce qui pouvait se comprendre, les montagnards du secteur ayant voulu prendre l’air après un long épisode neigeux qui a apporté plus de 50 centimètres de neige fraîche au-dessus de 1.200 mètres.

Mais quel spectacle que celui donné par un groupe de 18 raquetteurs d’une même association !

Pourquoi faut-il que des clubs organisent des sorties avec autant de participants ? Sans compter que le spectacle donne une image détestable pour les jeunes qui, assurément, n’auront aucune envie de participer à de telles sorties ; quant à la sécurité ...

Certains clubs limitent le nombre de participants – pour les sorties de neige – à 8/10 personnes, une douzaine étant le nombre maximum possible en randonnée d’été.

Il n’empêche que ce groupe était bien sympathique et nous avons échangé quelques mots au départ dans le petit chemin creux…

* Pour reprendre le titre provocateur d'un Éditorial d'Alain de Chatellus, trésorier du Club Alpin Français dans le Revue « Montagne & Alpinisme » de Mai 1958 (sauf erreur de date possible).

Carte avec le parcours au Grand Rocher - détails techniques - fichier GPS [clic]


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Article précédent Accueil Article Suivant

#grandrocher #belledonne #isere

45 vues3 commentaires