• Christian B.

Senja, belle inconnue

Mis à jour : avr. 20


Après quelques jours dans le secteur de Tromsø, nous sommes repartis vers le Sud, quittant le continent à Finnsnes et par un moderne pont en arc, typiquement norvégien, nous sommes passés dans l’île de Senja, la seconde plus grande île de Norvège dont la principale caractéristique est l’opposition de ses côtes est et ouest.

La côte est ( innsida = l’intérieur ) est plus souriante, avec un climat plus doux et plus propice à l’élevage alors que la côte ouest sauvage, rocheuse, tourmentée, découpée avec des fjords profonds, inhospitalière a été pourtant la première habitée.

Pour nous, les côtes ouest et nord, sont fascinantes avec un mélange de sommets vertigineux, fortement enneigés à notre passage, de fjords sculptés offrant d’inoubliables paysages où se blottissent de rares et pittoresques petits villages presque oubliés du monde.

Nos compatriotes voyageurs et notamment les camping-caristes arrivant des îles Lofoten dans leur périple vers le Cap Nord oublient Senja ou, s’ils quittent les îles Vesterålen par le ferry qui va d’Andenes à Gryllefjord, traversent Senja par la Rv86 qui longe une bonne partie de la côte sud.

Depuis peu, l’ouverture du Senjatunnel permet d’emprunter la Rv861 qui longe la côte nord et ce depuis ou vers Gryllefjord selon le sens du parcours. Les paysages sont absolument fascinants, le sentiment d’être arrivé au bout du monde dans ces petits villages perdus exerce un charme émouvant…

Pour nous, la visite d’Husøy, petit village de 230 habitants, sur une étrange petite île au milieu d’un fjord surplombé de hauts sommets et sous le soleil, aux maisons ancrées au sol avec des câbles - c'est dire si le vent peut souffler fort dans ce coin-là - restera un moment fort de notre voyage.

Écrit le 29 Mai à Gryllefjord en attendant le ferry


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format



Article précédent Accueil Article Suivant

#norvège, #senja, #husøy, #gryllefjord, #senjatunnel