• Christian B.

Deux balades dans mon jardin #2 La Roche du Guet

Mis à jour : avr. 20


Huit jours après ma balade au Mont Saint-Michel, samedi passé donc, balade un peu plus ambitieuse à la Roche du Guet, splendide belvédère dominant l’Isère au confluent de la combe de Savoie et de celle du Grésivaudan, d’une part et de la combe de Chambéry d’autre part, le sommet s’atteignant par divers sentiers plus ou moins courts et plus ou moins faciles.


Comme le soleil laissait présager une superbe journée, j’ai choisi d’en faire l’ascension en boucle, montant par le versant ouest, un itinéraire peu pratiqué, raide au-dessus des vignes de Chignin, passant vers le haut sous une belle falaise pour rejoindre le Roc de Torméry par une échelle de 47 échelons – bien espacés.



En suivant la crête sommitale, on passe ensuite au Tapin ( ! ) où deux passages sont sécurisés par des câbles, un autre tout aussi exposé au-dessus de la falaise mériterait d’ailleurs le même traitement. Un peu plus loin, on arrive enfin à la Roche du Guet, point le plus élevé du secteur.


La vue y est superbe sur 360°, on y aperçoit notamment le Mont-Blanc vers l’est, la chaîne des Belledonnes au sud, et encore bien enneigée le massif de la Chartreuse un peu plus à l'ouest enfin vers le nord-ouest, la combe de Chambéry.

La descente vers Montmélian se fait dans le versant sud, bien exposé, par l'un des deux sentiers tracés, tous deux d’ailleurs dénommé « sentier des Buis », le premier par les Longes, un sentier assez raide démarrant à la Roche de Manetaz, l’autre plus cool et que nous avons utilisé depuis le Col du Mont.

C'est quand même une longue balade de presque 16 kilomètres avec 1.100 mètres de dénivelé, mieux vaut être entraîné ! Deux belles journées dans mon jardin !


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Carte avec le parcours à Roche du Guet - détails techniques - fichier GPS [clic]

Article Précédent Accueil Article Suivant

#combedesavoie #montmélian #rocheduguet