• Christian B.

Estoublon, le chemin des oliviers

Mis à jour : avr. 21


Une vingtaine de kilomètres au sud de Digne-les-Bains, Estoublon au confluent de l’Asse et de l’Estoublaisse compose un paysage typique de petit village provençal avec quelques vieux bâtiments sur lesquels l'œil s'attarde.


Rue des Martyrs se dresse une intéressante façade du XV° siècle, place Arnoux on peut admirer une belle porte du XVII°, place Simelli on remarquera une autre porte du XVI°, ou encore Grand-Rue, c’est une majestueuse maison du XV° caractéristique avec son escalier en tourelle qui s’offre aux regards des visiteur


Sans doute ancien relais de diligence (son nom proviendrait de Establo « petite écurie ») le village a aussi conservé de son passé une église du XII° siècle dont l'abside est inscrite et une tour de l'Horloge, classée monument historique, qui domine le village avec un joli clocher-cage de fer forgé avec un ange-girouette.

Estoublon a aussi gardé quelques vestiges de l’époque romaine. Ainsi en 1950 un atelier de potier avec four a été mis à jour.

La vigne a été cultivée jusqu’au milieu du XX° siècle, plusieurs dizaines d’hectares produisaient un vin destiné à la consommation locale et à la vente sur les marchés régionaux mais la culture en est aujourd’hui abandonnée.

Par contre, l’olivier y est roi. Introduit en France depuis des milliers d’années, l’olivier s’est bien adapté au climat chaud et sec de la région et il est encore exploité dans la vallée de l’Asse. La récolte se fait toujours à la main en fin d’année…

Pour valoriser le patrimoine naturel et historique de la commune, on comprend alors qu’un chemin propose de faire une agréable randonnée en passant au milieu des oliviers dans les pentes dominant l’Estoublaisse.

Et puis, au milieu des oliviers, la création d’un jardin à papillons constitue un autre élément d’intérêt qui nous a surpris. Durant l'année 2011, une étude a été réalisée afin de mettre en évidence les potentialités du site dans la perspective d'un futur aménagement.

Un inventaire floristique et faunistique a été réalisé, des préconisations d’aménagement et de modes de gestion ont ensuite été précisées afin d’atteindre l’objectif recherché : attirer et fixer un maximum d’espèces de papillons et d’individus dans ce périmètre.

Le retour vers Estoublon et notre point de départ s'est fait en rive gauche après avoir traversé l’Estoublaisse par une passerelle dite de la Délasse ( ! ).


Ensuite, après un parcours au milieu des bois de chênes et de quelques maisons, nous avons retraversé la rivière sur une curieuse passerelle de planches fixées sur des câbles d'acier, une passerelle particulièrement « mouvante ».

Une balade quelque peu originale que nous avons faite en ce dimanche de Toussaint inondé de soleil !


Carte avec le parcours - détails techniques - fichier GPS [clic]


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Article précédent Accueil Article Suivant

#estoublon, #oliviers, #papillons, #asse #estoublaisse