• Christian B.

Sion, la capitale du Valais #2

Mis à jour : avr. 22


Le château de Tourbillon, élevé au sommet de la colline voisine ce qui lui conférait un avantage stratégique, est en ruine... C'est vraiment « le » château habituel du Moyen-Âge.

On peut imaginer à quel point ça devait être difficile de l'attaquer : le chemin est à peine assez large pour une ou deux personnes. D'un côté c'est une falaise, de l'autre un précipice.

Mais j'ai dédaigné y monter - les vieilles pierres, bof ! - aussi suis-je revenu dans la ville basse.


J'ai déambulé dans la rue principale - la rue du Grand-Pont - nez au vent puis m'en éloignant quelque peu, je suis entré dans la cathédrale et ensuite dans l'église Saint-Théodule.

La cathédrale Notre-Dame-du-Glarier est un édifice roman à l'origine comme en atteste encore le magnifique clocher du 12° siècle et la crypte. Le reste de cet édifice trapu, mais intéressant, est de style gothique tardif.


La première cathédrale fut peut-être édifiée sur le flanc de la colline, toutefois la collégiale de Valère, devenue le siège fortifié du chapitre des chanoines au tournant des 11° et 12° siècles, on posa la première pierre de l'église épiscopale au pied de la colline où se regroupaient les habitations à l'abri d'un mur d'enceinte.

Cette première cathédrale romane fut détruite au cours des combats entre la République des Dixains du Haut-Valais et les redoutables barons de Rarogne et on reconstruisit la cathédrale en intégrant la belle tour romane qui avait subsisté.

À deux pas de la cathédrale, sur la même place occupée par un joli bassin, l'église Saint-Théodule.

Avec la construction de ce nouvel édifice gothique, on entendait surpasser encore la cathédrale voisine. Mais cela ne devait pas se faire.


Tout au moins dans un premier temps, car l’évêque Matthäus Schiner fut contraint de s’enfuir en exil en 1517, ce qui mit fin aux travaux de construction pour plus d’un siècle.

Ce n’est qu’en 1644 que l’évêque Adrien III réussit à couronner d’une voûte la nef jusqu’alors restée sans toit. Celle-ci ne correspondait toutefois pas à celle du chœur, qui constitue l’un des ouvrages d’architecture gothique les plus fins du Valais.

Le style avait changé – du gothique, on était passé au baroque, mais l’église vaut malgré tout une visite. On y trouve notamment un superbe triptyque dit de Saint Théodule, réalisé par Hans Bock l'ancien en 1596.

Elle compte même parmi les plus beaux édifices du canton et, curieusement, les paroissiens qui la fréquentent sont de langue allemande (alors que la frontière linguistique est beaucoup plus loin à l'est).


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format



Article précédent Accueil Article Suivant


#valais, #sion, #collégialedevalère #cathédralenotredameduglarier #églisesaintthéodule