• Christian B.

Les Îles Scilly

Mis à jour : avr. 23


Appelées également les Sorlingues, les îles Scilly forment un archipel au débouché de la Manche, dans l'océan Atlantique à 48 kilomètres du cap Land's End dans le comté de Cornouaille auquel elles étaient autrefois rattachées.


Le tourisme est la plus importante activité avec l'agriculture (exportation de fleurs) et la pêche.

Les Scilly bénéficient du plus fort ensoleillement de tout le pays, ce microclimat permettant même de cultiver un jardin tropical sur l'ile de Tresco ! À chacun de mes deux passages par ici, j'ai étonné de trouver des paysages qu'on s'attendrait à trouver beaucoup plus loin dans le sud de l'Europe !


L'archipel peu peuplé comptait 2.153 habitants au recensement de 2001, répartis sur cinq îles : St Mary's, Tresco, St Martin's, St Agnes et Bryher. Mais l'archipel est aussi constitué d'un nombre incroyable d'îlots inhabités, de rochers à fleur d'eau sur lesquels se sont brisés des dizaines et des dizaines de trois-mâts au début du siècle dernier. Un petit musée en garde des souvenirs, photos et objets divers. Émouvant !

S'il y avait peu de touristes à notre passage dans l'archipel (quoiqu'en plein été ils doivent être beaucoup plus nombreux qu'au mois de juin !), c'est certainement dû au fait qu'il est assez compliqué d'arriver jusqu'ici. Il faut prendre l'hélicoptère depuis Penzance, à la pointe de la Cornouaille ou le bateau mais alors cela prend plus de temps !

Chaque île est assez petite pour qu'on puisse en faire le tour en marchant, et chacune a un caractère très différent !


Les paysages inspirent le calme et la sérénité: ici pas de voiture sauf sur St-Mary, pas de panneaux publicitaires ou d'enseigne connue, juste la nature et les animaux en liberté (oiseaux, phoques...).


C'est une autre vie que celle de l'archipel, dans laquelle il est bon de venir pour se ressourcer et retourner à l'essentiel.

Nous avons eu la chance d'avoir le beau temps pendant les deux jours de notre escale ; il est vrai qu'en cas de tempête, si on reste bloqué sans pouvoir prendre la mer, le séjour prend certainement un tout autre visage...


Mais on trouve toujours un pub où aller se réchauffer et le Mermaid est connu de tous ceux qui naviguent à la voile !

Des eaux turquoise, des plages de sable fin, des plantes tropicales et un climat méditerranéen doux …

Presqu'un rêve et mes deux passages ici à 25 ans de distance resteront parmi mes meilleurs souvenirs !


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Article précédent Accueil Article suivant


#scilly, #mermaid, #tresco,

125 vues