• Christian B.

Atlantic Odissey ~ Atlantique Sud #2

Mis à jour : janv 2


Dimanche 30 mars (J22) vers le nord

Au réveil de ce beau dimanche, non pas à la campagne (film de Bertrand Tavernier) mais en mer, nous avons atteint le 28° S et nous sommes donc à 720 nautiques de l'île de Sainte-Hélène. Beau temps, belle mer au lever du jour, donc, avec une température annoncée de 24°, il va falloir prendre attention aux coups de soleil. Hier, au dîner, je mangeais à l’une des deux tables les plus en avant du bateau en compagnie de quelques autres convives comme Debrah et Don, en face de nous, un couple britannique, rouge comme les couleurs de leur drapeau, surtout lui. La Biafine va faire merveille !

À 10 heures 30, le topo du jour par Albert est « History of Ascension and Tristan da Cunha ». Bien sûr, a été évoqué le passage de Napoléon (Nappy pour les british) et ses démêlées avec son gardien Sir Hudson Lowe. Nous avons tous bien rigolé lorsqu’on nous a présentés le portait de ce digne homme réalisé par un peintre anglais, puis le même tableau par un peintre français. On est passé du visage d’un homme assez ouvert, au visage agréable à celui d’un gardien de prison à la figure de l’emploi !

À 11 heures 30, c’est la quatrième et dernière partie du « Blue Planet ». Après quoi, je suis monté au sundeck, le pont le plus haut pour jouir du spectacle de la mer toujours recommencée. Je ne suis pas resté trop longtemps car malgré le soleil une bonne brise de 4 Beaufort décoiffait un peu !

Pendant ce temps un BBQ se préparait sur la plage arrière du bateau (au pont 3). À 13 heures, c’est sous un chaud soleil que nous dégustons une pizza suivie d'un cornet de glaces vanille/café.

L’après-midi va se passer, pour moi, en deux temps, d’abord, pendant les heures chaudes au frais sous la climatisation dans ma cabine à revoir mes photos de cet Odyssée Atlantique, puis, vers 17 heures monter au sundeck pour profiter du soleil en admirant cet Atlantique Sud. La seconde partie du film sur Napoléon programmée à 16 heures 30 n’a pas été annoncée et a donc réuni un public très restreint dont je n’étais pas…

Après le dîner, deux petits films sur Sainte-Hélène nous étaient proposés, mais j’ai préféré comme chaque soir le calme de la cabine. J’aurai donc depuis la Géorgie du Sud partagé mes soirées entre lecture, musique et l'écriture de ce journal de voyage et même à quelques retouches de photos.

Lundi 31 mars (J23) vers le nord

Au jour, une mer quasiment plate, un ciel généreusement ensoleillé, une température déjà bien caniculaire et une position qui nous situe à 480 nautiques de Sainte-Hélène.

La conférence de 10 heures 30 par Albert portait sur « Saint-Helena, History of a lost world ». Elle concernait donc des espèces animales ou plantes spécifiques à l'île de Saint-Hélène (et qu’on ne trouve nulle part ailleurs dans le monde), certaines datent de plus de 10 millions d’années. Intéressant, mais trapus ! Quant à la partie 6 (tiens on nous avait annoncé 4 parties) de « Blue Planet », j’ai préféré aller lire.

Pendant le repas de 13 heures, Morton vient me dire que la visite au jardin botanique et la randonnée vers le sommet de l’île ont lieu en même temps et qu’il me faut choisir entre les deux. Ce sera donc le jardin botanique.

À propos de repas, ceux-ci sont dans l’ensemble excellents, très souvent copieux. Je me suis fait une règle de ne pas me faire resservir, du moins pour les plats principaux et même demander parfois une simple demi-portion.

L’après-midi, chaude - nous venons de franchir le tropique du Capricorne – me voit à nouveau sur les photos. Mon ordinateur ne chôme pas ! D’ailleurs, j’ai remarqué qu’un nombre non négligeable de passagers ont leur portable avec eux. J’en vois qui, soit dans leur cabine, soit au bar, soit même dans l'une des deux salles à manger, passent un moment sur les photos qu’ils ont prises !

Le briefing de ce jour à 18 heures 30 voit Morten donner les derniers renseignements relatifs à notre séjour à Sainte-Hélène. Avant le dîner, avec le coucher de soleil, je retrouve avec bonheur ces ciels des tropiques que j’ai tant appréciés lors de mes navigations, que ce soit dans les Caraïbes ou lors de mes trois transats. Ensuite, c’est un court film qui nous est présenté « Saint Helena, A timeless Discovery ».

Mardi 1 avril (J24) vers le nord

Réveil très matinal à 5 heures 45 car le staff annonce que nous croisons un cargo. Certains ont dû aller jeter un œil, pour ma part je reste au lit, des cargos croisés en mer, bof ! Au réveil, plus officiel de 7 heures, c’est un temps couvert, légèrement pluvieux qui nous attend avec une température de 21°. Nous sommes à une journée de Sainte-Hélène.

Le topo du jour, à 10 heures 30, « The Geology of Saint Helena & Ascension, Volcanism for beginners » présenté par Troels était, bien que fort technique, très intéressant. Ah ! L’accent de Troels ! Je ne sais pas par où ce danois est passé mais son anglais, parfait au demeurant, est à couper à la hache !

Le film de l’après-midi concernait la partie 3 du Napoléon de TF1. J’ai laissé TF1 pour ma cabine avec quelques incursions sur le pont. Le temps s’est un peu amélioré mais reste couvert avec quelques pluies. Rien à voir d’ailleurs avec les grains qu’on trouve en Atlantique nord à la même latitude.

Au briefing de 18 heures 30, nous avons fêté l’anniversaire de Mettina van Oosten Snoek. Les deux Mary avec Morten et Don avaient préparé des chansons avec paroles adaptées à cette occasion. Avec son mari, Henk, Mettina a offert le champagne à tout le monde et, comme français, j’ai même eu droit à deux verres, que voulez-vous, le champagne, ce n’est ni américain, ni britannique ou autre !

À 20 heures 45, le film annoncé est « Microcosmos ». Je ne vais pas le manquer bien sûr. Et pourtant si, du moins il n’a pas été mis en route, je ne sais pas pourquoi. Peut-être est-il remis à plus tard ?

Écrit en mer le 2 avril 2008

Article précédent Accueil Article Suivant

#tristandacunha, #sainthelena #atlantiquesud, #professormolchanov