• Christian B.

La Grande Odyssée 2017 #2

Mis à jour : il y a 21 heures


13 heures 30 ! Le présentateur officiel, Daniel Gaïnetdinoff, saisit son micro, il ne le lâchera plus jusqu’à l’arrivée du dernier concurrent, « parce qu’il doit être acclamé comme le premier ».

Durant des heures, il va « captiver » son auditoire, porter le public à bout de voix.

14 heures. Le premier attelage se présente au départ : ici à La Féclaz, la course s'apparente à un contre la montre comme au tour de France et les attelages partent de minute en minute alors qu'ailleurs ce peut être un départ en masse (mass start ).


Ah ! Il faut voir les chiens, on comprend immédiatement combien ils aiment courir. Avant que le starter ne les lâche, ils sautent en l'air. À d'autres moments, c'est comme si le chef de meute donnait le signal, l'attelage dans son entier tente d'arracher le traîneau pour démarrer la course.

Bien que le musher ait solidement enfoncé dans la neige le sabot frein du traîneau, ce ne serait pas suffisant si plusieurs assistants ne tenaient les chiens fermement.

Avant de s'élancer, le musher vient une dernière fois faire un mimi à ses chiens et ...

... et c'est le départ. C'est parti sous les acclamations des spectateurs.

Le spectacle de ce départ va se renouveler durant une bonne quarantaine de minutes car une vingtaine de mushers français et étrangers (3 suisses, 2 tchèques et un espagnol) se sont engagés pour cette treizième édition : parmi eux, douze sur la Grande Odyssée de dix étapes, soit 600 kilomètres et 20.000 mètres de dénivelé cumulé, et dix en Mid-Distance, course réduite de 400 kilomètres et 5.400 mètres de dénivelé.


Un peu plus tard, je pourrais assister à quelques passages dans le village mais n'ayant pas reçu le don d'ubiquité, je ne pourrais aller les voir courir dans la forêt ou encore au milieu des prairies d'alpage, et ça c'est bien regrettable...

« Vous avez peut-être senti l’émotion dans ma voix », s’excusera Daniel Gaïnetdinoff auprès Catherine Pacary, reporter au Monde, venue faire un reportage. « Les yeux qui brillent des enfants me touchent à chaque fois. »


Un grand moment qu'il faudra renouveler l'année prochaine en allant sur un autre site, Bessans peut-être ?


→ Pour voir une photo en grand format, un clic sur la photo puis un nouveau clic sur une petite image. La dernière photo est de mon ami Roger (lui a été se perdre dans la nature !).


Je vous invite à regarder le court montage audiovisuel ( 4,55 minutes ) ci-dessous.

Article précédent Accueil Article suivant


#savoie, #bauges, #lafeclaz, #montrevard #grandeodyssee