• Christian B.

Randonnée au Dôme de Beauregard en guise de sieste

Mis à jour : avr. 23


Prenant la direction du sud pour deux semaines de vagabondages, je me suis arrêté en fin de matinée au sud de Grenoble pour saluer ma cliente habituelle laquelle m'a proposé, avant de reprendre la route, une courte balade au-dessus de chez elle, au Dôme de Beauregard (1.632 m), l'une des taupinières de la Montagne du Conest, et ce bien que la Météo ait annoncé que des orages pouvaient se déclencher dans l'après-midi. Vieil alpiniste adepte de l'adage « la Montagne appartient à ceux qui se lèvent tôt », on comprend que je ne sois pas très chaud pour randonner l'après-midi préférant la sieste, mais bon !

La Montagne du Conest - je l'ai écrit dans ce billet - est une belle crête au sud de Grenoble, surplombant les lacs de Laffrey avec vue vers le Taillefer et les sommets de l'Oisans d'un côté, le Vercors de l'autre.


De Laffrey, qui marque l'entrée du plateau matheysin, nous avons rejoint en début d'après-midi le hameau des Pras (968 m) où nous avons abandonné notre véhicule pour emprunter une piste en terre qui nous fait passer sous une curieuse construction en forme de coque de bateau - un amoureux de la mer sans doute - suivie d'une petite route goudronnée menant à Saint-Jean-de-Vaulx (1.030 m).


Un bout de route encore puis un sentier grimpant en pente douce nous ont conduits au hameau des Arnauds (1.208 m) où il est d'ailleurs possible de débuter la balade lorsque le temps manque.


Une piste en terre puis un nouveau sentier permettent de remonter une belle combe où les premières fleurs printanières émergent dans une herbe encore rase en ce début de printemps.

Le sentier grimpe ensuite plus hardiment vers l'ouest en longeant un sous-bois alors que des nuages envahissent par moments notre ciel incitant un groupe de randonneurs rencontrés à accélérer leur descente.


On débouche enfin sur l'alpage du Conest à 1.428 mètres d'altitude - à cette époque de l'année, les troupeaux ne sont pas encore montés - et on gagne sans difficulté le Dôme de Beauregard.


D'ici le panorama est superbe sur 360°alors que vers le nord et en contrebas, s'aperçoit l'agglomération grenobloise.

La halte au sommet ne sera pas bien longue - le ciel devient menaçant vers le sud et il pleut vers l'Oisans - si nous traînons nous pourrions bien recevoir les premières gouttes.


Toutefois, notre descente sera allongée d'une petite boucle vers le sud, histoire de ne pas faire un trop simple aller/retour, avant de retrouver la combe au-dessus des Arnauds et de là, revenir à notre point de départ alors que le soleil est revenu...


Date 9/04/2017, distance 12,7 km, temps 4 h arrêts inclus, difficulté T1, D+/ D- 747 m, balisage jaune et panneaux directionnels, ciel clair devenant orageux avec quelques gouttes de pluie.

Carte IGN 3336 OT La Mure / Valbonnais Carte avec le parcours - détails techniques - fichier GPS [clic]


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Article précédent Accueil Article suivant

#isere, #dauphine, #matheysine, #montagnedeconest #domedebeauregard, #lamure, #grenoble