• Christian B.

Céreste, sur la Via Domitia

Mis à jour : avr. 23


Sur la route allant de Forcalquier à Cavaillon, le village de Céreste était une étape obligée durant l'Antiquité car il était situé sur la Via Domitia, la voie romaine construite à partir de l'an 118 avant J.C. pour relier l'Italie à l'Espagne. Elle conserva sa fonction de halte au Moyen Âge et à l'époque moderne.

De nos jours, c'est un bourg tranquille qui bénéficie du micro-climat du Lubéron.


J'ai fait ici une courte étape pour arpenter les ruelles caladées, découvrant des demeures du XV° et du XVIII° siècle aux façades riches d'incroyables gargouilles.


Le village médiéval s'enroule autour du château protégé ici ou là par des restes des remparts qui enserraient la cité.


Je me suis amusé en découvrant une petite rue au nom croquignolet que je vous laisse découvrir, mais ce nom est aussi celui d'un vallon proche ce qui s'explique mieux !


Dans ce vallon d'ailleurs se découvrent de belles fontaines, un pont romain qui franchit l'Aiguebelle et, plus loin, le Prieuré de Carluc, site rupestre d'une nécropole carolingienne et d'une chapelle romane du XIII° siècle.

Dans le coin le randonneur amateur d'histoire pourra aussi découvrir l'oppidum protohistorique des Blaques datant du V° siècle avant J.C. mais les vieilles pierres surtout quand il n'en reste pas grand chose, ceux d'entre vous qui me suivent savent que je n'en suis guère friand ...


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format.

Article précédent Accueil Article suivant

#hauteprovence, #luberon, #cereste, #oppidumdesblaques