• Christian B.

Le Bisse du Tsittoret

Mis à jour : avr. 16


Hier en fin de journée, nous nous sommes arrêtés au Musée des Bisses à Botyre (Ayent), où nous avons été fort bien reçus par son hôtesse qui, à l'issue de la visite, nous a donné tous les renseignements que nous souhaitions sur les bisses du secteur de Cran-Montana et notamment les horaires des cars postaux lorsqu'on ne veut pas faire les parcours en aller-retour ou en boucle.


Ce matin le ciel est encore couvert, les sommets restent cachés mais le soleil essaie de percer la couche nuageuse aussi nous partons confiant à la découverte du Bisse du Tsittoret.


Celui-ci prend sa source dans la Raspille, rivière formée de deux torrents alimentés par le glacier de Plaine-Morte, la Tièche et la Dorby à 1.950 mètres d'altitude où le bisse fait une chute tumultueuse et spectaculaire le long d'une paroi rocheuse.


Le Tsittoret passe ensuite près de la Cave du Scex (1.880 m) puis à côté du hameau de Colombire (1.813 m).


Enfin, le bisse termine son cours aux Barzettes (1.509 m) à Cran-Montana après avoir parcouru 5 kilomètres.


Nous avons bivouaqué sur le parking des Violettes et nous le quittons à 8 heures sac sur le dos, en suivant la route de L'Aminona durant quelques centaines de mètres avant de poursuivre par un sentier qui grimpe raide durant une heure dans une pinède dense.


Plus loin, toujours bien aménagé, le sentier continue de longer le bisse alors que la forêt s'éclaircit.


Alors que les nuages commencent à se disperser après la ferme d'alpage de la Cave du Scex atteinte deux heures et demie après avoir quitté les Violettes, le bisse s'écoule impétueusement depuis l'étage supérieur en cascades.


De son sommet, toujours en longeant le Tsittoret qui domine en cet endroit les profonds ravins creusés par la Raspille, nous rejoignons le pied d'une barre rocheuse où le bisse s'écoule en cascades impressionnantes.


Le sentier en un dernier effort nous fait déboucher sur l'alpage de la Tièche, envahi de grandes gentianes.


La pause pique-nique au milieu de l'alpage avec un panorama exceptionnel sur les Alpes Valaisannes et en particulier sur la « couronne impériale » des cinq sommets de plus de 4.000 mètres qui dominent le val d'Anniviers, sera un enchantement.

Pour redescendre, plutôt que de revenir sur nos pas, nous avons suivi une piste caillouteuse jusqu'à Colombire, ouvrant de nouveaux aperçus sur les hauts sommets de l'autre côté de la vallée du Rhône.

Comme je comprends ce musicien valaisan venu jouer de son instrument dans ce coin solitaire, se trouvant certainement en harmonie avec un tel cadre.


Que la Montagne est belle !


Date 29/07/2017, distance 14 km, temps 4 h 30 arrêts inclus, difficulté T2, quelques passages exposés sont sécurisés par des câbles, D+ / D- 510 m, balisage losanges jaunes. Carte CNS 1/25'000 N° 1287 Sierre

Carte avec le parcours - détails techniques - fichier GPS [clic]


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format

Article précédent Accueil Article suivant

#bissedetsittoret, #cranmontana, #valais, #raspille