• Christian B.

Agra ~ Le Fort Rouge

Mis à jour : nov. 6


Nous ne pouvions pas quitter l'Inde sans faire un détour par Agra dans l'Uttar Pradesh pour aller admirer la merveille que constitue le Taj Mahal tout en souhaitant que les fréquentes brumes de pollution qui envahissaient la région à notre arrivée en soirée aient disparu.

Fort opportunément, pour notre dernière journée de voyage avant le retour vers l'hexagone, le brouillard sera absent.

Outre le Taj Mahal, le Fort Rouge d'Agra - le plus grand fort de l'Inde - est aussi classé au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1983.

Cette citadelle aux murailles de plus de deux kilomètres de long pour 21 mètres de hauteur, a été bâtie au bord de la Yamuna à 2,5 kilomètres au nord-ouest du Taj Mahal en 1565 par le puissant empereur moghol Akbar, le souverain le plus éclairé de la dynastie moghole, lequel a fait d'Agra, sa capitale (du moins durant les quinze premières années de son règne), une cité fastueuse attirant marchands, artistes et scientifiques venant du monde entier.

Derrière les murs du Fort se cachent des palais, des galeries et des mosquées, certaines bâties en marbre pur.

On pénètre dans le fort par la porte sud d’Amar Singh, puis après une seconde porte, on débouche dans une cour-jardin sur laquelle s'ouvre le Palais de Jahangir, bâti par Akbar pour servir de demeure à son fils Jahangir.

Le palais présente un mélange d’architecture hindoue (auvents saillants, consoles,...) et persane (arcs en ogive, ...).

C'est là que fut emprisonné Shāh Jahān, le cinquième empereur moghol de l'Inde, après avoir été renversé par son fils Aurangzeb (lequel pour faire bonne mesure fit également exécuter ses frères Mûrad Baksh et Dārā Shikôh).

Depuis un balcon, Shāh Jahān pouvait admirer le Taj Mahal, le magnifique mausolée qu'il avait commandité en mémoire de son épouse bien aimée Mumtaz-i Mahal.

Le Khas Mahal, palais de marbre et de plâtre, qui fut la résidence de Shāh Jahān, est flanqué de pavillons au toit bengali (en demi-lune) ouverts sur la Yamuna.

Le Shish-Mahal (Palais des Miroirs), constitué de murs aux milliers de petits miroirs, comprenant deux modestes hammams, l'un pour les bains chauds, l'autre pour les bains froids, servait à l’impératrice. Il n’est plus ouvert au public car il y aurait eu trop de dégradations (il y a encore des idiots qui trouvent malin de graver leur nom partout !).

Shāh Jahān a fait construire, dominant un petit patio, le Diwan-i-Am (salle des audiences publiques), un bâtiment en grès rouge plaqué de marbre blanc avec des colonnes et des chapiteaux finement décorés de motifs floraux incrustés de pierres semi-précieuses polychromes.

Du jardin-terrasse, s'aperçoivent les dômes de la Moti Masjid (mosquée de la Perle), un édifice datant du début du XVII° siècle entièrement bâti en marbre blanc et réputé pour son élégance mais malheureusement situé dans la partie du Fort qui est fermée au public.

→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format.

Article Précédent Accueil Article suivant

#agra, #uttarpradesh, #inde, #fortjahangir #khasmahal, #shishmahal

323 vues5 commentaires