• Christian B.

Dans le marais Audomarois

Mis à jour : août 26


Le marais audomarois, c'est un labyrinthe de terre et d'eau s'étendant sur 3.700 hectares avec 700 kilomètres de cours d’eau dont 170 kilomètres navigables !


Autrefois à l'époque Carolingienne, c'était une zone humide et tourbeuse, que venaient toucher par les grandes marées en remontant le petit fleuve côtier de l'Aa.



Puis les hommes s'approprièrent peu à peu les lieux : les moines de Sithiu (ancien nom de Saint-Omer) ainsi que ceux de l'abbaye de Clairmarais y ont extrait la tourbe, les agriculteurs transformèrent le marais en polders, les canaux de drainage se multiplièrent afin d'évacuer l'eau vers la mer, les bras d'eau d'importance furent canalisés afin de permettre l'essor du commerce et les échanges internationaux à Saint-Omer...



Au XIX° siècle, le marais apparaît déjà comme nous le connaissons aujourd'hui ; un espace ici habité, là sauvage ou bien cultivé par les maraîchers audomarois perpétuant encore la tradition du chou-fleur d'été de Saint-Omer ou l'endive d'hiver.



Destination discrète mais néanmoins pleine de surprise, l'un des derniers marais maraîchers de France fait le bonheur des randonneurs, des pêcheurs et des amateurs de sorties nature en bateau dans un milieu préservé.



Nous avons opté pour la visite guidée proposée par les Faiseurs de Bateaux, embarquant sur une escute, bateau traditionnel du marais audomarois.


Lors de notre balade au cœur du marais audomarois, notre aimable guide nous a conté le marais au fil de l’eau, tout en nous permettant de découvrir le faubourg de Lyzel, le marais habité, le marais cultivé et sauvage...

→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format

Article Précédent Accueil Article suivant

#marais, #saintomer, #faiseursdebateaux, #aa, #picardie,

74 vues10 commentaires