top of page
  • Photo du rédacteurChristian B.

Images de Bretagne - L'église Notre-Dame de Confort-Meilars

Dernière mise à jour : 15 déc. 2023

À 11 kilomètres de Douarnenez et en bordure de la route nationale conduisant à la pointe du Raz, au cœur du bourg de Confort l'église Notre-Dame a été bâtie entre 1528 et 1544, sous le règne de François Ier, par les soins d'Alain de Rosmadec, seigneur de Pont-Croix et comte de Molac.


Elle a été restaurée au XVII° siècle suite aux prédications d’un certain père Maunoir, jésuite, prédicateur et missionnaire dans les campagnes bretonnes. Elle a été remaniée au XVII°, notamment sa façade sud et la tour du clocher.


Cet édifice appartient donc à la première partie du XVI° siècle et présente tous les caractères de la première période du style ogival.



Contrairement aux autres églises paroissiales du territoire, il n’y a pas de porche côté sud, mais une succession de trois fenêtres passantes et une simple porte en accolade ( même disposition au nord mais avec une porte en plein cintre ).



L’intérieur comprend une nef à quatre travées et deux bas-côtés séparés par des piliers cylindriques et octogonaux sans chapiteaux supportant des arcades à moulures prismatiques et gorges largement creusées.  



L’intérieur de l’édifice est lambrissé en berceau et présente un arc diaphragme au niveau de la nef et des bas-côtés entre la troisième et la quatrième arcade.


Sur la quatrième arcade, côté nord, se trouve une roue à carillon en bois, la seule roue à carillon localisée dans le Finistère, avec douze clochettes qui, selon Abgrall, servait à obtenir de la bonne Vierge qu'elle délie la langue des enfants qui sont lents à parler.

Bien entendu, je n’ai pas pu m’empêcher de faire sonner le carillon !


Aux abords de l’église se dresse un calvaire massif de plan triangulaire surmonté d’une croix monumentale construit au XVI° siècle. Les statues des apôtres occupaient les douze niches, mais brisées à la Révolution, elles ont été retrouvées décapitées en 1849, restaurées et placées dans des niches de la façade ouest de l'église puis en 1870, le sculpteur Yan Larc'hantec a réalisé des statues de 1.70 mètre, qui ont été installées sur la plate-forme du calvaire.

 

 

→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


 

87 vues14 commentaires

Posts récents

Voir tout

14 Kommentare


Chantal Le Cabec
13. Dez. 2023

Jolie petite église, et très étonnante cette roue à carillon, que tu as fait tourner, évidemment, comme un grand gamin que tu es resté. mais c'est génial de conserver cette âme d'enfant. En Bretagne, les calvaires sont tous plus beaux les uns que les autres, seule diffère leur grandeur! Bises. Ch

Gefällt mir

jpzeiss2
jpzeiss2
13. Dez. 2023

Hello

Ha voilà, maintenant je sais pourquoi tu es si bavard : tu as trop fait tourner ce carillon. 😁

Gefällt mir
jpzeiss2
jpzeiss2
14. Dez. 2023
Antwort an

Pour sur, il tournerai encore...🤣

Gefällt mir

Jacqueline Guéret
Jacqueline Guéret
13. Dez. 2023

En allant voir une amie à Plogoff et Douarnenez je suis passée devant vu lr calvaire mais pas entrée dedans.

C'est fait avec tes photos

Bises océanique humides

Gefällt mir

canadian.attitude
canadian.attitude
13. Dez. 2023

Bonjour Xtian,

Les églises et les calvaires en Bretagne sont une richesse côté patrimoine. Tu dois faire grandement plaisir à Claire de nous montrer ces richesses.

L'extérieur de l'église me plait , l'intérieur moins. Par contre je suis toujours attirée par les vitraux.

Belle journée à toi. Bises

Gefällt mir

Martine Varenne
Martine Varenne
13. Dez. 2023

Désolée, je ne peux que réagir à des commentaires qui jugent des richesses des églises. Ne pas oublier que ces "richesses" sont le fruit d'une époque et que de nombreuses religions ont fait de même. Notre mentalité a changé. Perso, j'aime le travail d'autrui, j’imagine les heures passées, le dynamisme des ouvriers. Pourquoi certains se permettent-ils de juger sans cesse, c'est agaçant à la fin.

Gefällt mir
bottom of page