top of page
  • Photo du rédacteurChristian B.

Le bisse de l'Oberschta

Dernière mise à jour : 21 févr. 2023

On ne connait pas la date exacte de construction de cette Oberschta, l'un des bisses du Gredetschtal, mais un document de 1684 indique qu'un temps d'irrigation renouvelé tous les 14 jours avait été attribué à chaque consort.


Dans les années 1932 à 1934, tous les tronçons dangereux ont été remplacés par des tunnels permettant aux randonneurs de découvrir le bisse en suivant un bon sentier.


Durant l'été 2017, je l'avais découvert après avoir suivi depuis Mund la Stigwasser et j'avais écrit un billet à cette occasion.


Cette fois, c'est en suivant d'abord la Grossa depuis Birgisch puis en empruntant un raide sentier qui nous a amenés une centaine de mètres plus haut, que nous sommes parvenus à la prise d'eau de l'Oberschta.


Dans la partie supérieure, plusieurs tunnels ont remplacé quelques anciens passages aériens dont on peut voir des vestiges, notamment en un endroit où le bisse a été taillé dans le rocher et des éléments métalliques où les bazots étaient suspendus.


Si en 2017, j'avais oublié la lampe, cette fois elle était à portée de main, indispensable car plusieurs tunnels, dont un de 126 mètres et coudé dans la seconde partie avec une unique ouverture en son milieu, sont assez longs et plongés dans le noir.


Peu après, au point où le bisse sort de l'ombre en faisant un coude tout en offrant un magnifique point de vue sur les Alpes Valaisannes, nous n'avons pas suivi le sentier qui descend vers Ober-Bilgisch, sentier habituellement utilisé par les randonneurs et que j'avais choisi en 2017.

Mais nous avons continué à suivre le bisse pour le parcourir dans son entier jusque peu avant Ägerten où il se perd dans les prés qu'il irrigue.

De là, un sentier nous a ramenés à notre point de départ à Birgisch.


Date 13/09/2019, distance 5,5 km départ 11 h 40, arrivée 14 h, temps 1 h 40 ( plus arrêts ), difficulté T2, D+ 184 m. / D- 271 m, carte SwissTopo 1/25'000 1288 Raron

Carte avec le parcours - détails techniques - fichier GPS ici [ clic ] et aussi là [ clic ]


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


140 vues15 commentaires

Posts récents

Voir tout

15 Comments


Pascale Ménétrier Delalandre
Oct 26, 2019

Je suis passée voir si tu avais répondu à ma question pour une solution aux notifs que je reçois pour chacun des commentaires déposés sur ton blog... mais je ne trouve rien, ni par mail ni par ici Je vais donc tenter de me désinscrire et de refaire pour voir si cela vient de ma manière de m'être inscrite. Bises

Like

Chantal Le Cabec
Oct 16, 2019

Les bisses présentent souvent des passages un peu complexes. mais passer sous des tunnels, ce doit encore plus impressionnant, bien heureusement tu étais équipé en fonction et tu as pu en profiter. Bises. Ch

Like

Gigi Argaud
Gigi Argaud
Oct 15, 2019

Depuis que je te connais, enfin que j'ai découvert ton blog, tu m'as fait aimer la montagne, moi qui n'aimait que la mer ou les plaines russes, et j'avoue que ces paysages un peu rudes pour moi, sont devenus des amis!

Cette bisse, comme je commence à les connaître, est agréable, mais est sans doute plus difficile qu'elle ne paraît!

Qu'importe, je grimpe derrière toi et j'en profite!

Bises. Gigi

PS. C'est ARGAUD et non ARNAUD

Like

Montcalm
Oct 14, 2019

Bonjour Christian ,

Les Bisses , un bon moyen d'arpenter la montagne , selon le principe que tu évoques sur mon blog et dont je suis en accord .

Donc après les bisses ce sera la flore !

Amitiés

Like

Dédé
Dédé
Oct 14, 2019

Coucou. Toujours sympa de faire un bisse, surtout quand il n'y a pas de passage aérien! (j'ai le vertige) La lampe de poche est un élément indispensable pour celui-là. Cela me fait penser aux levadas à Madère. Là aussi, il y avait des tunnels à traverser et ils étaient très sombres. Bises alpines.

Like
bottom of page