• Christian B.

Sauvage croix de la Benoîte

Dernière mise à jour : 5 févr.

Après les grosses chutes de neige sur les Alpes du Nord début décembre, la chaleur quasi printanière de la fin d'année et de fortes pluies ont fait régresser l'enneigement, quoi qu'encore correct au-dessus de 1.400 mètres d'altitude, et choisir une balade où on n'a pas les pieds dans la boue nécessite réflexion et bonne connaissance de la région.

La réflexion m'a amené à choisir une escapade solitaire en forêt dans le nord du plateau du Revard, à la croix de la Benoite.


Mon véhicule est abandonné aux Foyères ( 1.115 m ) au bout de la route forestière goudronnée qui vient de Saint-François de Sales et si la neige n'est pas totalement absente, je démarre pourtant raquettes à neige sur le sac.


Le sentier qu'il me faut suivre disparaît après 500 mètres et c'est un parcours très patagon en remontant au mieux des pentes encombrées de rochers et d'arbres sur une soixantaine de mètres de dénivelé qui m'amène à la piste forestière venant de Montagny.


Plus loin, après une grande heure de marche, il me faut chausser les raquettes car la neige devient abondante et ne porte pas.


En suivant des traces anciennes, la croix de la Benoite ( 1.390 m ) est atteinte après un peu moins de deux heures de marche durant lesquelles je n'ai croisé ... personne. Bien que n'apparaissant pas sur la carte IGN, cette croix est placée sur une grosse butte au cœur du bois de Prépoulain, un site où s'était réfugié un prêtre réfractaire durant la Révolution.


Il n'y a aucune vue à moins de s'élever au-dessus des arbres de la forêt et finalement cette croix de la Benoite ne présente aucun intérêt si ce n'est un peu ( et c'est déjà beaucoup ) historique et je fais rapidement demi-tour.


Plus loin la forêt est quittée et je débouche dans les alpages.


La pause est faite aux chalets d'alpage Reguéras ( 1.362 m ) alors que le ciel commence à se couvrir laissant penser à l'arrivée prématurée du mauvais temps.


Ne trainons pas là, je poursuis ma balade vers le sud qui me fait passer près du chalet de la Plate ( 1.300 m ).

Les raquettes sont remises sur le sac peu après alors que je suis un sentier exagérément boueux qui me ramène finalement à mon point de départ.

Date 3/01/2022, départ 8 h 45, retour 12 h 55, temps 4 h 07 ( arrêts inclus ), distance 7,1 km, difficulté T1, D+ / D- 317 m.

Carte IGN 1/25.000 3432 OT Massif des Bauges

Carte avec le parcours - détails techniques - fichier GPS [ clic ]


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format

Article précédent Accueil Article suivant


110 vues22 commentaires

Posts récents

Voir tout