• Christian B.

Sur le Canal du Midi du Somail à Carcassonne

Dernière mise à jour : 23 sept.

Samedi 21 mai. En cette fin de journée, c’est avec un équipage familial que je me dirige vers Le Somail ( 11 ) pour une navigation d’une semaine sur le Canal du Midi, un parcours devant nous conduire jusqu’à Carcassonne et retour.


Ce ne sera pas tout à fait ce qui était prévu, notre loueur m’ayant appelé alors que nous étions sur l’autoroute pour me demander si nous acceptions d’amener un bateau jusqu’à Port Lauragais (31), un one-way donc, voyage bien plus sympa avec beaucoup plus d’écluses à passer et frais de retour en taxi pris en charge, un vrai coup de chance !


Dans le Sud Minervois, véritable perle du Canal du Midi, le petit port du Somail, construit par Riquet pour être la troisième nuitée des voyageurs de la barque de poste au départ de Toulouse vers Sète, est très animé lorsque nous prenons possession du bateau, un bateau plus spacieux que prévu, second coup de chance !


Sa prise en main se fait rapidement – nous avons navigué sur le canal de Bourgogne avec un bateau semblable il y a quelques années – bien que ces pénichette à fond plat soient de vraies savonnettes et nous mettons le cap vers l’ouest. Nous partons mais nous n’irons pas bien loin avant que la nuit n’arrive et ferons halte en pleine nature.


Dimanche 22 mai. C’est une longue journée qui nous attend, nous allons passer 9 écluses ( et même 14 car il y a 5 écluses doubles ), dont plusieurs automatisées sans la présence d’un éclusier.


L’éclusage se fait souvent à 3 voire 4 bateaux en même temps et à chaque fois, les manœuvres ne sont pas simples pour qui n’a pas l’habitude ( ce n'est donc pas notre cas ) mais l’ambiance est joyeuse, l’entraide est la règle et même les éclusiers sont prêts à conseiller.


Notre navigation nous fait passer à Argens-Minervois un village bucolique surplombant le Canal du Midi, typique de la région minervoise, organisé autour d'un château du XIV° siècle qui domine le canal et la rivière de l'Aude.


Plus loin, c’est La Redorte où un ouvrage remarquable a été construit en 1693, sur ordre de Vauban. Nous y ferons une courte halte, le temps de faire la bise à ma sœur venue nous attendre.


L’édifice architectural en pierres de taille composé de onze arches permet d’éviter les crues en évacuant de manière automatique les eaux excédentaires du canal.


Lundi 23 mai. Le petit jeu du franchissement des écluses continue mais toutes ne sont pas automatisées et ici ou là, un employé des Voies Navigables de France est présent ( de 8 à 19 heures ) pour nous faire franchir les écluses.


Charmante petite ville traversée par le canal du Midi, Trèbes offre une étonnante écluse triple et de nombreux touristes viennent observer les péniches-hôtels, bateaux sans permis et autres embarcations venues passer cette petite échelle d’écluses.


Mardi 24 mai. Cette journée sera courte, du moins à naviguer sur le Canal du Midi car nous arrivons à Carcassonne un peu avant midi.


Carcassonne, c’est un joyau médiéval à deux pas du Canal du Midi avec trois kilomètres de remparts, deux enceintes fortifiées, quatre portes et 52 tours : voici quelques-unes des caractéristiques de cette ville fortifiée médiévale inscrite sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 1997.


Son cadre exceptionnel lui a valu d’être plusieurs fois le décor d’œuvres cinématographiques ( citons par exemple « Robin des Bois - le prince des voleurs » ).


De nombreuses manifestations culturelles et locales animent la ville, et malgré un temps douteux qui obligera à sortir les parapluies, nous profiterons pleinement de l’étape. Deux restaurants de la cité auront eu le privilège de nous compter dans leur clientèle !


Plus d’infos sur les Voies Navigables de France


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Article précédent Accueil Article suivant

89 vues16 commentaires

Posts récents

Voir tout