• Christian B.

Sur le Canal du Midi de Carcassonne à Castelnaudary

Dernière mise à jour : 26 sept.

Mercredi 25 mai. Initialement, nous aurions dû retourner sur nos pas mettre cap à l’Est vers Le Somail mais comme je l’ai écrit dans mon précédent billet, c’est vers l’Ouest et Castelnaudary et plus loin Port-Lauragais que nous pointons l’étrave de notre péniche.


Pour cette journée, le programme sur l’eau est copieux et ce sont 9 écluses dont une double que nous devons passer.


Devant chacune, les anciennes demeures réservées aux éclusiers, pour la plupart maintenant vendues ( ou louées ? ) présentent des abords agréables souvent aménagés de manière pittoresque.


En passant au niveau de Villepinte, c’est un bel aqueduc construit sur une des rives du canal du Midi qui vient apporter une touche inhabituelle.


On s’arrête ici, on stoppe là, le temps d’un casse-croûte ou d’une simple pause… C’est le farniente !


En soirée, la halte bucolique juste avant de passer l’écluse de la Criminelle ( si, si c’est bien son nom ), pourtant en pleine nature, sera l’occasion d’un barbecue ! Ce soir le roi ne sera pas mon cousin …


Jeudi 26 mai. C’est encore une belle journée de navigation pour rejoindre Castelnaudary avec 8 écluses à franchir dont une double, une triple et même une quadruple juste avant la ville, une véritable échelle à poissons à bateaux !


La navigation ne change pas, on pourrait presque croire qu’elle est monotone et pourtant non, chaque écluse est l’occasion d’une pause, d’une discussion avec d’autres voyageurs nautiques et souvent même avec des promeneurs et aussi des cyclistes aux grosses sacoches. Pour eux aussi, le Canal du Midi est un must !


Pause casse-croûte devant l’écluse du Vivier, une écluse triple où nous attendrons un bon moment car les écluses multiples ne sont pas ( encore ? ) automatisées et entre 13 et 14 heures, l’éclusier fait sa pause déjeuner


Nous arrivons à 15 heures 30 à Castelnaudary, la capitale du cassoulet. La ville se révèle depuis notre péniche amarrée au quai du Port, après avoir traversé le Grand Bassin de Castelnaudary ( c’est son nom ) dans toute sa longueur.


Les façades des maisons se reflètent dans l’eau parait-il mais avec un temps bien gris ( on aura quelques gouttes ) c’est un peu raté !


Nous partons à la découverte de la cité, empruntant quelques rues étroites et anciennes, passant ensuite sous la Collégiale Saint-Michel ( XIII° siècle ) que nous avons délaissée.


Et puis en soirée, nous retournerons à nouveau en ville, cette fois pour goûter au célèbre cassoulet de Castelnaudary !



→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format



Article précédent Accueil Article suivant

91 vues16 commentaires

Posts récents

Voir tout