top of page
  • Photo du rédacteurChristian B.

Vertigineux Grand Bisse de Lens

Dernière mise à jour : 16 mars

Construit en deux ans entre 1448 et 1450, le Grand Bisse de Lens prend son eau dans les profondes gorges de la Lienne à 1.170 mètres d'altitude et après un parcours vertigineux, il quitte les gorges, traverse le village d'Icogne, continue sous les pentes de la colline du Chatelard et termine sa course près du village de Diogne.

En 2015, découvrant par l'occasion mon premier bisse, j'en avais suivi la partie la plus abordable mais cette fois, c'est bien le parcours dans son entier que nous avons suivi.

La navette qui monte (tous les jours en été mais seulement les week-ends en septembre) au barrage de Tseuzier nous a déposés à Torrent-Croix d'où, par une petite route, nous avons rejoint 3 kilomètres plus loin les gorges de la Lienne.

Un sentier, une trace plutôt démarre là, grimpe une bonne vingtaine de mètres avant de filer horizontalement puis en descente vers le fond des gorges dans une ambiance hostile.

Le sentier est peu marqué, encombré de petits cailloux plats, il domine des pentes raides où la chute est à proscrire (ce passage scabreux est à éviter dans ce sens après des journées pluvieuses).

Il nous a fallu une vingtaine de minutes pour avancer de presque 300 mètres, ma complice progressant prudemment !


Au fond de la gorge, nous avons trouvé le bisse qui se faufile dans des terrains escarpés et rocailleux où s'accrochent quelques sapins.


En de nombreux endroits, il a été taillé dans la falaise tandis qu'un cheminement de planches avec des main-courantes a été aménagé au-dessus du vide.

C'est beau, c'est fort...

En approchant du village d'Icogne, le terrain devient moins hostile et on progresse dans une forêt de sapins et de superbes arolles.

Plus loin, si on retrouve des passages très aériens, on retrouve aussi le soleil dont on a été privé toute la matinée passée dans les gorges.

Puis après avoir contourné la colline du Chatelard, le sentier longeant le bisse fait un coude et domine la vallée du Rhône retrouvant une nature presque méditerranéenne faite de pins pubescents jusqu'à son terminus peu avant le village de Diogne d'où un car postal nous a ramenés à notre véhicule.


Date 15/09/2019, distance 16,7 km départ 9 h 15, arrivée 15 h 25, temps 4 h 20 ( plus arrêts ), difficulté T3 (un passage au début du bisse est T4 à la descente), D+ 200 m. / D- 367 m, Carte TopoRando 1/25'000 Anzère

Carte avec le parcours - détails techniques - fichier GPS ici [ clic ] et aussi là [ clic ]


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Je vous invite à regarder le montage audiovisuel ( 5,38 minutes ) ci-dessous




230 vues20 commentaires

Posts récents

Voir tout

20 Comments


jgb56
Nov 01, 2019

Vertigineux tu as dit il faut que les planches soient solides ...

Les paysages superbes

Bonne journée

Like

tashibxl
Oct 29, 2019

j'avais vu cet article il y a qq jours, là je peux enfin dire "waouw" splendide rando, que ça donne envie, Christian!

Like

Katia B
Oct 26, 2019

C'est beau, c'est fort... mais je préfère les chemins de montagne verdoyants, trop vertigineux pour moi :)

Like

bebert33
Oct 21, 2019

coucou à tous les deux ! vous en faites des belles balades dans toutes ces montagnes et le long de ces bisses !

et parfois votre sentier est carrément au bord du vide !! dur dur !!! ça Danièle n'y passerait pas !!! hi hi

merci pour vos partages ! belle semaine a + merci pour ta grande visite ! et tes coms et ... on ne sait pas encore si on y retourne en Espagne et ... ? mais il fait soleil +++

Like

canadian.attitude
canadian.attitude
Oct 21, 2019

Bon là que j'ai la connexion je dépose enfin mon commentaire. Oui c'est foutrement vertigineux et il est préférable de regarder ou l'on met ses pieds. (Pas le nez en l'air à régler le boitier par exemple). Moi j'aime et je serais OK pour m'y rendre (sans mes filles à 4 pattes bien-sûr)

Bises de bonne fin de journée

Like
bottom of page