• Christian B.

Le Tour du Mont-Blanc ~ Du rifugio Elisabetta au rifugio Bertone

Mis à jour : nov. 2


Encore une fois, je quitte le refuge le premier et parcoure en solitaire le Val Vény sous un ciel dégagé avec toutefois quelques nuages, θ 8º au départ.

Au lac Combal (1.975 m), l’itinéraire décrit dans les topo-guides français fait remonter à l’Arp Vieille Supérieure (2.303 m) puis sur une crête à 2.430 mètres d’où on gagne le col Chécrouit (1.956 m) avant de redescendre sur Courmayeur (1.226 m).

C’est un magnifique parcours en balcon avec une vue superbe sur le versant italien du Mont-Blanc, mais tout compte fait, je préfère m’épargner la remontée de près de 400 mètres et descendre tout le Val Vény, la vue est à peine moins spectaculaire mais je gagne une heure sur mon trajet du jour, un gain de temps qui me sera précieux pour remonter après Courmayeur au refuge Bertone en pleine chaleur…

Quel spectacle ! Comme les jours précédents, la brume voile un peu le paysage, gâchant un peu les photos, mais oui, quel spectacle !

J’aurai constamment, au cours de cette matinée, une pensée émue pour Dominique†, lui qui me considérait comme son père en la montagne, disparu dans le versant de l’Innominata, une autre pensée émue pour Yves†, professeur-guide à l’ENSA et mon maître en ski de randonnée, dont le destin s’est achevé ici dans une crevasse en redescendant à skis de l’arête des Aiguilles Grises…

Petite pause à La Saxe, un hameau de Courmayeur, avant d’entamer la rude montée au rifugio Bertone (1.991 m) ; j’ai téléphoné pour réserver comme chaque jour et m’y attend son propriétaire, l’ami Lorenzino Cosson, ancien président de la compagnie des guides de Courmayeur et avec qui j'ai fait (en amateur) plusieurs courses en ski de randonnée.

Il m’accueille à bras ouverts et je vais passer ici un bien agréable moment qui compense les heures moroses de la matinée.

Lorenzino a réhabilité quelques chalets d’alpage, la plupart couverts de lauzes, pour en faire un gite comme on aime.

En soirée, je retrouve les deux sympathiques provençaux ainsi qu’un couple de bourguignons, tous montés par le versant de Planpincieux ; ils auront la chance de déguster quelques spécialités du Val d’Aoste comme la « fontina » que Lorenzino a tenu à me faire goûter !

Quant à Lorenzino, ne lui parlez pas en italien, il vous dira qu’il n’est pas « italien » mais « aostain » !


Date 10/09/2012 Distance 18,8 km, temps 5 H 10 (arrêts inclus), difficulté :T2 D+ 760 m, D- 969 m

Carte IGN 3531 ET St-Gervais-les-Bains Massif du Mont Blanc

Carte avec le parcours - détails techniques - fichier GPS [clic]


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Article Précédent Accueil Article suivant


#tourdumontblanc, #refugebertone #valveny, #valferret, #coumayeur