• Christian B.

Sous le ciel de Haute Provence #2 Au Matignon

Mis à jour : 31 déc 2019


Non, notre Premier Ministre ne m’a pas invité à venir me balader dans sa résidence – l’invitation ne va pas tarder, j’en suis certain – mais le Matignon°, objectif de ma bambée du jour, est un magnifique belvédère qui domine Digne et sa région.

Nous avons laissé notre véhicule près de l’Office du Tourisme alors que le ciel est limpide et la température plutôt fraîche (5°). La Bléone traversée, le sentier démarre sans laisser le temps de s’échauffer.

Nous longeons la rivière un peu en hauteur en nous dirigeant vers le sentier musée puis nous empruntons le GR de Pays dit de la Grande Traversée des Préalpes qui monte en pente régulière et en lacets en traversant d’abord une forêt de feuillus puis d’épicéas dans le versant du Saumon. Après une heure agréable à cheminer on atteint la petite route qui conduit au relais de télévision de l’Andran. On ne la suit pas mais nous la retrouvons dix minutes plus tard pour l’emprunter en descente sur moins de 300 mètres et sortir de la forêt.

L’architecte qui a construit le sentier devait avoir abusé des vins locaux car il faut redescendre presque une centaine de mètres qui s’ajouteront au dénivelé de la journée ! Mais quel point de vue superbe sur le petit village de Courbons !

La descente à l’ombre ne pose pas de problème, la remontée au soleil guère plus si ce n’est un passage fortement érodé. À l’entrée du vieux village qui offre aux visiteurs des plaques de rue fantaisistes, un lavoir original, une bouteille de pastis placée en oratoire et sa vieille église Notre-Dame des Anges (XIV° siècle), un banc près d’une fontaine nous a incité à l’arrêt.

On boit, on reboit et on complète la bouteille d’eau, nous pourrions en avoir besoin si la journée devait s’avérer chaude (Non ! Pas d'alcool avant la fin de la balade comme nous y invite la curieuse plaque apposée sur un arbre !).

La traversée du village pour parvenir à l’église se fait par une rue pentue, si pentue qu’elle se termine par un escalier. Je plains les vieillards cacochymes qui doivent l’emprunter pour se rendre aux offices !

C’est ensuite un joli sentier au flanc de la Clapière Haute (petit sommet d’env. 1'200 m) que nous empruntons. Il monte en pente régulière lui aussi puis, dans le flanc Ouest du Matignon, pénètre dans un bois de pins envahis par les cocons des chenilles processionnaires. La déficience des budgets de l’O.N.F. fait peine à constater pour que soit laisser à l’abandon sans traitement ces pins qui vont dépérir et mourir !

Nous arrivons enfin à un petit col°° entre La Gomberge (1.490 m) au nord et notre Matignon (1.430 m) au sud où nous retrouvons le GR. Le sommet est rapidement atteint par des pelouses agréables à fouler.

Du sommet, la vue à 360° est superbe : les crêtes de La Blanche, celle des Trois Évêchés, la Montagne de Cousson vers l’Est, le Serre de Montdenier et le plateau de Valensole vers le Sud, au loin vers l’Ouest, le Mont Ventoux …

Notre halte pique-nique sera un peu raccourcie car un vent glacial s’est levé laissant entrevoir l’arrivée du mauvais temps annoncé pour la nuit suivante.

La descente sur la crête Sud se fait dans un pierrier par un sentier désagréable qui amène aux chalets en ruine des Chatières 300 mètres plus bas. Une piste permet de passer sous le sommet de l’Andran (1.218 m) et son relais de télévision pour atteindre la petite route qui y mène. Un joli sentier dans une sapinière permet d’éviter de suivre la route dont on coupe à deux reprises les lacets.

Plus bas, nous retrouvons notre itinéraire de montée et la descente vers Digne se fait sans souci.

Encore une belle journée …

° Sur la carte IGN du secteur (3340ET), le nom du sommet est Martignon, alors que le topo de la FFRP ainsi que sur les documents que l'on peut lire sur le site Internet de l'Office de Tourisme de Dignes, c'st Matignon sans le R !

°° En continuant vers le Nord sur le GR de Pays de la Grande Traversée des Préalpes, après La Gomberge on peut rejoindre le petit sommet de La Bigue (1'652 m) qui constitue un autre but de balade dans le secteur ; la descente vers Digne peut alors se faire par le vallon de Givaudan. On arrive à la dalle aux Ammonites.

Distance 14,2 km Temps 5 H 45 arrêts compris D+ & D- 960 m, balisage correct

Carte avec le parcours - détails techniques - fichier GPS [clic]


Article précédent Accueil Article Suivant

#digne, #courbons, #chenillesprocessionnaires #alpesdehauteprovence, #matignon, #bléone

58 vues3 commentaires