• Christian B.

Le Petit Mont-Blanc

Mis à jour : oct. 31


Le Petit Mont-Blanc de Pralognan (2.677 m), qu'il ne faut pas confondre avec un sommet du même nom situé dans le Val Véni italien (un superbe belvédère sur la face Sud du Mont-Blanc) doit son nom à la couleur de son sommet arrondi : le gypse lui donne une belle couleur blanche.

Moins haut et moins spectaculaire que son collègue italien, c’est une randonnée d’exception malgré tout.

D’abord le panorama est grandiose, face à la Grande Casse (3.855 m), également face aux glaciers de la Vanoise et de la Pointe du Dard (3.206 m), du Dôme de Chasseforêt (3.586 m), du Dôme de l’Arpont (3.601 m),... On domine d’un coté le vallon de Chavière et de l’autre le vallon des Avals qui aboutit à Courchevel 1650.

S'y rendre en randonnée présente aussi un intérêt botanique du moins lorsque l'on remonte le très pentu vallon qui, du pont de Germon rejoint le col des Saulces car le sentier traverse une zone protégée riche en fleurs de tous genres dont notamment le Panicaut des Alpes (appelée aussi la Reine des Alpes), laquelle a besoin d'un sol profond et humide où la neige s'attarde. Elle est belle, fragile et rare...

Un autre intérêt est géologique : le sentier de montée serpente entre des cônes de dissolution et des pics de cargneule aux formes étranges. Le sommet est tout blanc, le gypse a parfois l’aspect de gros sel car c’est une roche tendre.

♦♦♦♦♦

Après avoir bivouaqué sur un petit parking près du pont de Germon (1.592 m) , j'ai quitté mon camping-car peu avant 7 heures alors que la température était plutôt fraîche (5°) mais la raideur du sentier m'a vite fait transpiré !

Deux heures plus tard j'atteignais le col inférieur des Saulces (2.371 m) où un panneau indique de suivre le sentier qui remonte la raide face nord-est du Petit-Mont-Blanc.

Il restait encore quelques névés bien raides où la neige était sinon glacée, du moins bien dure, sûrement pas l'idéal pour un randonneur en chaussures de trail et sans piolet, le truc parfait pour alimenter les statistiques d'accidents de montagne !

Mais j'avais une autre solution et j'ai donc continué vers le col supérieur des Saulces (2.456 m) et de là j'ai suivi le sentier qui remonte la face ouest du Petit Mont Blanc.

Il restait bien quelques névés que j'ai traversés avec attention.

Lorsque je fais une balade en solitaire, il est bien rare que je ne croise pas un autre de mes congénères et je suis arrivé au sommet en même temps qu'un autre solitaire arrivé par le Col de Mône, itinéraire moins raide et plus court pour qui a démarré sa randonnée depuis le parking du Pont de la Pêche (1.784 m). Nous avons échangé quelques mots tout en admirant le superbe paysage qui nous était offert.

C'est aussi l'itinéraire par où je suis redescendu.

Curieusement, dans ce versant du col de Mône l'herbe des alpages bien pentus était plutôt rase et la flore très différente du sentier suivi à la montée.

Plus bas, le sentier du Bois du Lièvre - un long parcours en balcon au-dessus de cette vallée de Chavières - m'a fait rejoindre mon point de départ, croisant quelques groupes partis tard en balade dans le secteur.

Une longue mais une splendide balade.

Carte avec le parcours - détails techniques - fichier GPS [clic]


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format



Article précédent Accueil Article Suivant

#vanoise, #pralognanlavanoise, #petitmontblanc #savoie, #coldessaulces, #coldemône #pontdelapêche