• Christian B.

Deux bisses à Haute Nendaz #1 Le Bisse Vieux

Mis à jour : avr. 16


L'enneigement abondant en ce début juillet en haute montagne rendant les balades au-dessus de 2.500 mètres d'altitude peu agréables à patauger dans la neige, rendues même peut-être délicates dans certains passages raides si la neige est dure, j'avais proposé à ma « cliente » d'enrichir notre collection de bisses en nous dirigeant vers Veysonnaz pour découvrir le Grand Bisse de Vex.


Les bisses de la rive gauche du Rhône sont ombragés et agréables à parcourir lorsque la chaleur est présente ce qui était le cas, ceux de la rive droite étant plus ensoleillés et souvent plus sportifs voire même présentant parfois des passages délicats comme le montrent quelques unes des photos qui illustre mon article sur le bisse de Sillonin.

La difficulté ici réside à retrouver son véhicule bien que souvent il soit possible de faire un parcours en boucle empruntant à l'aller un bisse et suivant un autre à l'étage supérieur ou inférieur pour revenir au point de départ.

Une combinaison de bus postaux dont le Valais est abondamment pourvu permet de régler le problème mais les offices de tourisme mettent aussi en place durant l'été des navettes.

À l'office de tourisme de Veysonnaz, on nous indique qu'il n'y a qu'une seule navette par jour, qu'il faut s'inscrire la veille et qu'elle est partie!

Aussi, la charmante hôtesse nous suggère-t-elle de rejoindre Haute Nendaz pour découvrir le Bisse Vieux en le remontant - la pente est faible bien sûr - et revenir par l'un des deux bisses plus bas, le Bisse du Milieu ou le Bisse du Bas.


♦♦♦♦


Le Bisse Vieux a été construit avant 1658 (date du plus vieux document connu), et toujours utilisé pour l'irrigation des cultures d'abricotiers et framboisiers de la région de Haute-Nendaz, Fey et Bieudron, il est en eau de début Mai à fin Octobre.

À Haute Nendaz, le départ du bisse se situe en amont du village à 1.425 mètres d'altitude où il est bien indiqué par un totem.

Tout au long de notre parcours nous croiserons des promeneurs nombreux en ce début de week-end, la plupart ayant utilisé la navette mise en place par l'Office de Tourisme de Haute Nendaz pour rejoindre Siviez et démarrer le bisse à son point eau (dans ces conditions c'est une aimable balade de deux heures).

Un magnifique chemin borde le bisse sur toute sa longueur. Dans la partie supérieure, il court dans une forêt d'épicéas riche en gibiers parait-il (cerfs et chevreuils), traversant à deux reprises des couloirs qui canalisent les avalanches descendant l'hiver le versant est du Bec de Nendaz.

Aux mayens de Bleusy, le paysage s'ouvre et offre un superbe panorama de la rive droite du Rhône avec les Diablerets, le Haut de Cry et les Muverans.


Un peu plus loin au lieu-dit « Le Dix-Huit », le Bisse Vieux descend en cascades sur 4 à 5 mètres dans un étroit canal de béton, bordé d'un escalier tout aussi étroit, construit en 1922 pour remplacer l'ancienne canalisation de bois.

C'est aux Mayens des Eaux (1.579 m) que le bisse prend son eau dans le torrent de La Printse mais c'est au Lavantier (1.559 m) que le chemin longeant le bisse prend fin.

Nous avons alors rejoint sous le soleil Planchouet (1.520 m) point de départ du Bisse du Milieu qui va nous permettre de revenir à notre point de départ.

Date 9/07/2016. Distance 6,8 km, départ 10 h 35, arrivée 12 h 55, temps du parcours (hors arrêts) 1 h 45, D+ 178 m, D- 62 m. Carte TopoRando 4 Vallées

Carte avec le parcours - détails techniques - fichier GPS [clic]


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Article précédent Accueil Article Suivant

#bissevieux, #nendaz, #valais