• Christian B.

La Basilica Madonna di Tirano

Mis à jour : avr. 23


Nous avons quitté Dolomites mais nos regrets sont atténués en raison du ciel gris qui après la pluie a recouvert la région. Depuis Bolzano, nous avons rejoint la Valteline après avoir franchi le col de Mendola (1.362 m) puis celui du Tonale (1.883 m), un parcours pittoresque dans les montagnes et les collines où la moyenne kilométrique n'est guère élevée (203 kilomètres parcourus en 4 heures).


La Valteline (Valtellina en italien), c'est une très belle vallée alpine creusée par l'Adda qui, du nord de Bormio sur les pentes du Passo Stelvio (2.757 m) où elle prend sa source, va se jeter à l'extrémité septentrionale du Lac de Côme alors que la vallée est dominée par les pentes du massif de la Bernina.

Si on y trouve quelques stations thermales assez courues, la vallée se caractérise avant tout par un extraordinaire paysage de vignobles en terrasses, des vignes qui produisent un excellent vin rouge tel le Nebiolo (à ne pas confondre avec le Nebiolo d'Alba près de Turin), un cépage noble à maturation tardive.


La petite ville de Tirano fait figure de carrefour à l’entrée du Val Poschiavo (route du Passo del Bernina vers la Haute-Engadine) près de la frontière suisse.


J'avais fait halte à Tirano au cours de l'été 2009 et aujourd'hui alors que le soleil laissait progressivement la place aux nuages, mon intention était de récidiver, mais notre arrêt sera court, une manifestation prévue pour le lendemain matin nous obligeant à quitter les lieux avant la nuit.

Les ruines du château de Dosso, au-dessus de la ville, valent une visite, de même que les fortifications de la ville des 14° et 15° siècles avec ses trois portes la Porta Poschiavina, la Porta Bormina et la Porta Milanese, ainsi que les vestiges du château de Santa Maria.

De nombreux palaces ont été bâtis : le Palazzo Pretorio, le Palazzo Marinoni (aujourd’hui la mairie), le Palazzo Torelli ainsi que les deux Palazzi Pievani et Trombini dans le faubourg des deux côtés de l’Adda.



La monumentale église de pèlerinage de Madonna di Tirano a été construite à partir de 1505, à l’endroit où la Vierge Marie serait apparue, à environ un kilomètre des portes de la ville.



L'église à trois nefs présente une somptueuse décoration, murs et plafonds foisonnent de fresques et sculptures.

La chapelle de Notre-Dame côté gauche de la basilique est le lieu le plus important du sanctuaire, du point de vue symbolique. Sur cet autel, est exposée une statue de la Vierge qui serait, selon les critiques, l'une des œuvres les plus extraordinaires de la production de Giovanni Del Maino.


Sur le mur latéral droit, une fresque due à Cipriano Valorsa di Grosio surnommé le « Raphaël de la Valteline », représente la légende de l'apparition miraculeuse de la Vierge à Mario Omodeo.

L'orgue du 17° siècle est grandiose, richement décoré avec son buffet dû à Giuseppe Bulgarini. Comme en divers endroit de la basilique, l'éclairage abondant et mal placé ne fera pas la joie du photographe...

Le baroque, la grâce et la richesse des stucs, celle des sculptures et des fresques, font que la basilique est considérée, avec le cathédrale de Milan et la Chartreuse de Pavie, comme l'une des trois plus belles églises de Lombardie.


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Article précédent Accueil Article Suivant

#valtellina, #tirano, #basilicamadonnaditiranno