• Christian B.

Haltes autrichiennes #7 Salzburg

Mis à jour : nov. 11


Continuons la visite de cette superbe cité de Salzbourg. La Residenzplatz est la plus grande place de la ville, elle est dotée d'une très belle fontaine du 17° siècle avec des chevaux, tritons et atlantes.

Du côté sud, dans le palais de la Nouvelle Résidence, le Musée de Salzbourg ouvert en 2007 retrace l'histoire de la ville. Au-dessus des toits, le Glockenspiel est un superbe carillon de 35 cloches fondues à Anvers à la fin du 17° siècle, Il sonne quotidiennement à 7 heures, 11 heures et 18 heures.

Petite « cure » de baroque à la cathédrale St. Ruppert und Virgil : façade de marbre blanc, s'élevant en trois étages aux pilastres classiques, le dernier est formé par un fronton à volutes.

Devant les trois arcades du porche s'élèvent quatre statues monumentales, hélas masquées à notre passage par des tribunes élevées à l'occasion d'une fête organisée les jours suivants.

Dix mille personnes peuvent êtres accueillies à l'intérieur de la cathédrale qui frappe par son ampleur et la richesse de ses marbres, de ses stucs, de ses peintures et de ses ... cinq orgues ! Très lumineux, l'édifice se compose d'une nef principale et de quatre chapelles.

Les orgues très réputées datent du 18° siècle. La crypte après dégagement de quelques vestiges de la première église romane, abrite désormais une chapelle et les tombeaux des princes-archevêques.

Nous repassons en rive droite et par un charmant petit escalier de 200 marches nous parvenons sur le Kapuzinerberg (Montagne des Capucins).

Depuis ce bastion, la vue est remarquable sur la ville où clochers, dômes et flèches sont les témoins d'un riche passé ; la teinte verte des toits couverts de cuivre s'oppose aux quartiers anciens et aux volumes de la cathédrale.

En redescendant vers la ville, nous sommes entrés dans la St Johanneskirche am Innberg. Cette petite église est charmante et son côté baroque est supportable.

Après être passé devant la Dreifaltigkeitskirche, le plus important édifice religieux en rive droite de la Salzbach, nous finissons les visites du jour par un jardin à la française, le Mirabellgarten (les jardins Mirabelle), décoré de statues : dieux athlétiques et déesses bien en chair...

Le château est une modeste (!) demeure construite en 1606 par l'archevêque Wolf Dietrich pour sa maîtresse (dont il eut une bonne douzaine d'enfants !). Malheureusement, l'ensemble prit feu au début du XIX° siècle, reconstruit de manière très classique et un peu ennuyeuse, c'est aujourd'hui l'hôtel de ville de Salzbourg. Des concerts y sont donnés régulièrement. Il recèle un escalier monumental mais à notre passage il n'était pas ouvert à la visite.

Il y a encore bien des choses à découvrir à Salzbourg, mais demain nous quitterons l'Autriche pour entrer en Bavière, il faudra donc revenir...

→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format

Article précédent Accueil Article suivant

#autriche, #salzburg, #residenzplatz, #glockenspiel #domstruppertundvirgilkapuzinerberg #stjohanneskirche, #aminnberg #dreifaltigkeitskirche, #mirabellgarten

105 vues2 commentaires